Monthly Archives: décembre 2014

Si seulement nous savions pour qui nous travaillons !

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « L’Exode » 02:23 : « Il arriva, dans ce long intervalle, que le roi d’Égypte mourut. » Nous devrions comprendre que nous devons regarder à l’intérieur, pas à l’extérieur, de nous-mêmes. C’est mon Pharaon et mon Égypte et tout se trouve à l’intérieur de moi. Cependant, je veux construire un nouveau moi à l’intérieur de moi et pour ce faire, je dois travailler dur et tuer certains désirs à l’intérieur de moi et les faire entrer en collision les uns avec les autres.

Imaginez l’état de Moïse, la petite étincelle de don sans réserve qui a grandi dans l’immense ego appelé le palais de Pharaon.

Le moment arrive où le roi d’Égypte meurt et je suis dans l’état dans lequel mon ego meurt finalement. Je comprends qu’il n’a plus aucune utilité et je veux être libre de celui-ci, mais en attendant, je ne peux pas. Je vois que cet ego est mort. Je veux y échapper, mais je ne sais pas comment me libérer de lui.

« Que le roi d’Égypte mourut » signifie que l’ego a cessé d’exister, tout comme les gens meurent dans notre monde. Il cesse d’exister seulement à mes yeux, dans mon estimation, et il perd son contrôle sur moi. Je ne veux pas être son esclave ! Il me domine toujours, mais il est déjà contre ma volonté. En ce qui me concerne, il meurt comme d’autres grands dirigeants le font et je ne le prends plus en compte.

Je ne peux pas encore être libre de son contrôle, mais je ne considère plus qu’il est grand et n’accepte plus de le respecter et d’accomplir tous ses caprices. Je ne suis plus son esclave fidèle.

Regardez le monde et comment les gens essaient et font tout pour leur ego. Si seulement ils savaient que c’est un étranger pour eux. Si seulement ils comprenaient et voyaient qu’ils travaillent pour un menteur qui prend habilement tout ce qu’ils gagnent du matin jusqu’au soir par leur travail acharné. Une personne essaye et fait des efforts, mais 99% du fruit de son travail acharné lui est volé par Pharaon qui ne lui laisse que de misérables miettes afin qu’elle ne meure pas et continue à travailler jour après jour.

Tout est arrangé et organisé autour d’une personne. La télévision, la publicité, la presse et les élections fonctionnent pour en faire un esclave qui n’a aucun moyen de s’échapper. Mais peu à peu, une personne commence à comprendre qu’elle est un esclave, et c’est ce qui arrive actuellement à la nation israélienne. Une personne se rend compte qu’elle doit se libérer et s’échapper de ce cercle vicieux, mais elle ne sait pas comment.

Cela est très semblable à notre situation actuelle ; nous réalisons que si nous laissons les choses telles qu’elles sont, nous allons nous enterrer dans notre ego, mais nous ne savons pas comment fuir. Nous avons besoin de la force de Moïse !

De KabTV, « Les chapitres de la Torah avec Shmuel Vilozny » du 15/12/14

Des expériences scientifiques avec la force supérieure

laitman_934

Nous devons reconnaître que nous sommes égoïstes. Donc, si nous voulons réaliser quelque chose dans cette vie, nous devons attirer à nous la Lumière qui ramène vers le bien. Nous ne pouvons pas faire des corrections dans ce monde de nous-mêmes.

La seule chose que nous avons réussi à faire de nous-mêmes est d’arriver à un point final de notre développement égoïste. Ce chemin est fini maintenant. De ce point, nous ne pouvons avancer que vers le haut. Nous sommes devant un mur. Tout ce que nous pouvons faire est d’avancer vers l’étage suivant. Ce n’est possible qu’avec l’aide de la lumière réfléchie qui nous donne la force potentielle qui peut nous élever.

Afin que la lumière réfléchie agisse, nous devons nous unir. Asseyons-nous et signons un contrat entre nous. Rappelons nous cet accord tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Nous allons voir que cela fonctionne.

Voyons à quel point la Lumière Supérieure est efficace  et apprenons à l’attirer. Voyons quelle est la meilleure façon d’étudier et parlons en. C’est un véritable laboratoire où nous en tant que scientifiques explorons et faisons des expériences avec la force supérieure. Nous arrivons à des conclusions et enregistrons chaque test.

Essayez et vous verrez quelle est la meilleure façon de procéder et comment ne pas se comporter. Cela sera clair dès le début. Le problème est que nous n’avons pas ce désir. Le Créateur nous désoriente intentionnellement afin que nous n’ayons pas le choix. Finalement, nous acceptons que nous devons nous unir; Sinon, rien ne sortira de notre expérience. C’est seulement une barrière psychologique, mais elle est très difficile à surmonter.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 12/12/14, écrits du Baal HaSoulam

Les tatouages sont un signe d’une réalité passagère

Laitman_028_02La Torah, « Lévitique » (Kedoshim), 19:28 : « […]  Ne vous imprimez point de tatouage : je suis le Seigneur. »

Une personne engagée dans le travail spirituel n’est pas autorisée à éterniser une réalité égoïste. Elle est temporaire. Vous quittez cette réalité et elle n’existe plus ; elle doit brûler !

Et si vous gravez un tatouage sur vous, il reste jusqu’à votre mort. La peau est la couche supérieure de l’égoïsme, la partie égoïste la plus externe. Par conséquent, la Torah est écrite sur la peau d’un animal.

Dans ce cas, nous parlons du fait que vous n’avez pas le droit d’utiliser la peau comme un monument de vos états. Ce faisant, vous arrêtez apparemment votre mouvement, vous ne voulez pas aller au-delà de la substance égoïste la plus élevée.

Aujourd’hui, les tatouages sur le corps sont devenus très populaires. Nous sommes dans la phase finale de développement égoïste où une personne est attirée par les tatouages, mais ils sont le reflet des propriétés intrinsèques que nous devons traverser pour entrer dans le monde supérieur.

Une solution brillante à toutes sortes de problèmes

laitman_530Question : Supposons qu’une tâche soit imposée à un groupe de trois personnes. Chacun a ses propres calculs, connaissance, tâche et expérience. Ils peuvent effectuer le travail peu importe où cela ira, mais ils peuvent également créer l’intelligence de groupe. Tout le temps, en augmentant les connexions émotionnelles, ils augmentent leur capacité de penser. Y a-t-il une limite à ce processus ?

Réponse : Oui. Et ici, il est très important de vérifier quels sont les obstacles au-dessus desquels les gens se connectent. S’il est difficile pour eux de se rapprocher l’un de l’autre en raison d’un comportement désagréable parmi les membres du groupe, de conflits internes et de rejets, mais qu’en dépit de tout cela ils réussissent à se connecter au-dessus, alors la différence entre le niveau dans lequel l’ego est au contrôle et la hauteur à laquelle ils s’élèvent au-dessus pour atteindre l’unité leur apporte une connexion émotionnelle intense.

Question : Et donc, afin d’obtenir une solution brillante, je dois rassembler les travailleurs les plus égoïstes en un seul collectif. Que doivent-ils faire pour s’unir ?

Réponse : Désirer ardemment une unique sensation mutuelle. Cela signifie que chacun pense de façon positive à propos des autres, se soumet et se contracte, s’élève au-dessus de ses sentiments personnels, et commence à aimer l’autre comme si cet autre était la personne la plus proche de lui.

Il voit la personne la plus merveilleuse et idéale dans l’autre et veut faire le bien pour elle de toute les manières possibles. En même temps, il n’efface pas le sentiment de haine ; il construit plutôt consciemment une connexion d’amour au-dessus.

Pour cela, nous effectuons une série de réunions spéciales dans lesquelles nous clarifions comment chacun doit s’élever au-dessus de lui-même, contracter son ego sans l’abolir, mais seulement contracter son activité. C’est la façon dont nous devons nous annuler pour être inclus avec les autres et pour les sentir comme ils sont et non pas comme il me semble qu’ils sont. Je veux être inclus avec une autre personne comme si je ne ressentais rien à son égard, ni amour ni haine. Que veut-il ? Qu’est-ce qu’il aime, qu’est-ce qu’il déteste, par quoi est-il attiré ? Quelles sont ses tendances, ses préférences et ses plans ? Je veux l’apprécier ; c’est la chose principale.

Question : En apprendre sur un collègue ou deux au travail n’est pas difficile. Et si nous sommes dix, est-ce que cela signifie que je dois apprécier chacun d’eux ?

Réponse : C’est vrai ! Chacun s’annule pour ressentir les autres. Et dans le prochain exercice, je n’ai pas besoin de m’annuler, je me sens plutôt plus grand que vous tous, prêt à remplir chacun d’entre vous.

De là, il s’ensuit que pour vérifier ce dont l’autre manque, je dois m’amenuiser et être inclus avec lui sans mon ego. Je dois être comme un capteur indétectable, ne créant aucune interférence. Et pour le remplir, je dois utiliser toutes mes capacités. Cela signifie que dans ma capacité à remplir, je suis déjà plus grand que tous. Je ne suis pas le plus petit dans un groupe, plutôt le plus grand. Et ainsi j’ai une influence positive sur eux.

Question : Comment cela se fait-il que, grâce à l’atmosphère de bonnes attitudes entre nous, nous atteignons les meilleures solutions ?

Réponse : L’idée n’est pas dans l’atmosphère. L’aptitude de construire une nouvelle sensation intégrale et une nouvelle intelligence intégrale au-dessus de la nature qui nous sépare chacun d’entre nous, c’est ce qui est important ! Créer quelque chose de similaire à la nature collective qui me permette de trouver une solution à un niveau plus élevé que le niveau où chacun de nous se trouve, même si c’est Einstein.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 26/01/14

Un désir tempétueux de Lumière

laitman_276_01La Torah, « Lévitique » (Kedoshim), 19:27 : « Ne taillez pas en rond les extrémités de votre chevelure, et ne rase pas les coins de ta barbe. »

Les cheveux symbolisent les façons dont la Lumière de Hokhma se propage à partir d’une unité spéciale du monde de Atsilout, du Partsouf de Arich Anpin. Nous devrions constamment ajouter un désir pour s’élever vers ce système.

Le mot « Sé’arot » (cheveux) provient du mot hébreu « Sauer » (orage), ce qui signifie ravi et excité dans son désir. Par conséquent, nous devons constamment essayer de garder un certain niveau de tension, d’aspiration pour le courant de la Lumière de Hokhma, et alors elle descendra.

Il est dit : « Ne taillez pas en rond les extrémités de votre chevelure, et ne rase pas les coins de ta barbe », en particulier les cheveux qui descendent d’en haut de la barbe. Le fait est que nous distinguons 13 parties de la barbe dans le travail spirituel, dont chacune a besoin d’une correction spéciale puisque c’est une descente progressive de la Lumière Supérieure vers les usagers inférieurs, vers nos âmes.

La Lumière de Hokhma, qui semble couler dans un système s’affaiblissant, est comme une centrale électrique et différentes sous-stations de transformateurs dans notre monde, qui changent progressivement la haute tension de disons 50 000 volts à 220 volts ou à 115 volts. Ainsi, vous avez besoin de contrôler en permanence ce processus afin de maintenir votre désir en suspens car la descente de la Lumière en dépend.

Il existe de nombreux systèmes de liaison de retour aujourd’hui comme les compteurs qui déterminent la consommation d’électricité au cours des différentes heures le long de la journée. Un petit ordinateur est installé qui calcule la consommation d’électricité, et dans la centrale électrique ils savent combien de kilowatts vous consommez à un certain moment de la journée ou de la nuit. Cela signifie que vous êtes lié à la centrale électrique.

Dans le travail spirituel, il y a un lien de retour similaire avec la source de Lumière. Vous devez concentrer vos désirs afin que grâce à eux la Lumière soit extraite de la source et descende vers le bas. À moins que vos désirs pour la Lumière atteignent la source, elle ne commencera pas à produire de l’énergie et ne se concentrera pas sur vous.

C’est une action appelée « Sé’arot » lorsque vous souffrez en voulant que la Lumière de la correction descende sur vous et vous permette de travailler dans le but de donner sans réserve.

Commentaire : Malgré son manque de compréhension de ces processus internes, une personne aspire toujours à les garder à un niveau matériel. Les personnes religieuses, par exemple, gardent ces commandements au moins extérieurement.

Réponse : Nous ne devrions pas faire d’analogies entre les deux mondes. Nous sommes ce que nous sommes et nous devrions simplement être de la façon dont nous sommes nés.

Premièrement, nous devons réfléchir à la façon de ressembler à notre figure spirituelle, tandis que l’extériorité est un concept relatif.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 09/04/14

Une intelligence intégrale

laitman_940Question: Une étude a été menée auprès de personnes qui ont été divisées en groupes de cinq. Certains de ces groupes étaient composés de personnes avec un haut degré d’intelligence, et le reste des groupes étaient des gens d’un niveau moyen, mais avec une forte capacité d’empathie et de connexion à d’autres personnes.

Tous ont reçu la même tâche. Étonnamment, dans les groupes ayant un potentiel émotionnel, les résultats étaient plus élevés que dans les groupes avec une grande intelligence. Comment est-ce possible que’avec un lien émotionnel nous travaillons avec une intelligence supérieure?

Réponse:  Notre matière est le désir de recevoir et ce qui se passe en son sein est appelé émoition, nous nous basons sur le désir, l’émotion, et avec nos sentiments nous sommes prêts à absorber plus, à se sentir plus profondément et largement, donc cela nécessite que notre intellect se développe.

Supposons qu’il me manque le sens de l’ouïe. Mon cerveau n’a pas besoin d’absorber les sons, de les identifier, ni de connecter en une seule image, de créer toutes sortes de sons, et d’apprendre avec eux une partie de la réalité. Par conséquent, ma capacité intellectuelle est réduite.

Dans l’étude que vous avez susmentionné, dans le groupe qui était mieux connecté, il y a euune atteinte d’un sentiment général plus élevé et plus profond. Les membres de ce groupe ont développé une intelligence de groupe supérieure avec leur connexion. Afin qu’ils puissent résoudre les problèmes et mieux comprendre la situation que les gens ayant une intelligence séparée qui n’étaient pas unis.

Il s’ensuit que la chose principale n’est pas le nombre de participants et non les réalisations personnelles, mais la puissance de connexion. Plus précisément c’est ce qui éveille l’esprit à une nouvelle forme et à une nouvelle intensité du développement. L’esprit devient intégral Parce qu’il absorbe toutes sortes de sentiments des personnes qui veulent se connecter à une émotion partagée, elle doit également être partagée.

Donc, une seule image est créée à partir d’eux, « comme une personne avec un seul cœur » et une intelligence. C’est un niveau qualitatif absolument différent par rapport aux gens doués d’intelligence séparée avec des diplômes scientifiques. Ils peuvent être de grands psychologues, mais s’il n’y a aucun lien entre eux, ils ne sont pas prêts à atteindre une telle qualité.

Question: De mon expérience, je sais que si différentes composantes s’unissent, le résultat sera une somme donnée. Alors qu’ici je sens qu’il existe un autre composant qui est inconnu. Quelle est cette composante?

Réponse: Ce est la composante intégrale. Nous ne relions pas des unités pour construire une dizaine, mais de la dizaine nous construisons un seul ensemble.

De « une nouvelle vie » de KabTV 26/01/14

Ne regrettez pas un niveau corrigé!

laitman_238_02La Torah, «Lévitique» (Kedoshim), 19:28: Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair …

Il est interdit de regretter vos pertes égoïstes dans le travail spirituel.

Dans le passé, vous avez voulu conquérir le monde et tout prendre : la richesse, la domination, les honneurs et la connaissance; tout contrôler, profiter de tout, et que tout devrait être à vous.

Maintenant, cependant, lorsque vous traversez le point de non-retour dans la direction opposée, vers les attributs supérieurs de l’amour et du don, lorsque toutes les forces, les désirs, les aspirations et les espoirs se tournent vers don sans réserve à autrui, vous ne devez en aucun cas regretter les désirs morts dans l’état où vous les avez laissés, ce qu’on appelle « vous ne ferez point d’incisions dans votre chair. »

Très souvent, nous entendons une personne se plaindre: «Quel dommage d’avoir souffert tant d’années …» Elle regrette ses chers désirs morts et les années qui ont été gaspillées en vain: «J’ai investi toute ma vie en eux! » C’est ainsi que notre ego fonctionne.

Par conséquent, à chaque nouvelle étape nous ne devons pas nous souvenir du passé. Le passé n’existe pas! Vous avez corrigé le niveau donné, comme une étape dans un vaisseau spatial, et vous devriez aspirer à aller de l’avant.

De KabTV des « Secrets du livre éternel » 16/04/14

La flamme éternelle de l’unité

Laitman_931-01Question : Comment votre professeur le Rabash était-il lié à Hanoucca ?

Réponse : Très peu a été dit à propos de Hanoucca. Nous lisons un peu sur la fête à partir du livre du Ari, La Porte Des Intentions (Shaar HaKavanot).

Il se trouve que cette fête ne découle pas de la Torah elle-même. Hanoucca symbolise un cas typique qui devait se répéter continuellement à partir de l’époque d’Abraham. Cela symbolise les nombreuses corrections qui nous attendent sur le chemin spirituel.

Nous sommes dans une guerre continue contre nos ennemis égoïstes internes et nous devrions constamment nous connecter et nous unir contre eux. Alors un miracle se déroule dans la connexion entre nous, la force supérieure de l’amour.

Question : Est-ce la raison pour laquelle nous disons Chanou-ko qui en hébreu signifie un arrêt le long du chemin ?

Réponse : Un arrêt le long du chemin est seulement la moitié de la correction de l’ego, du désir de recevoir jusqu’au niveau du don sans réserve. Mais nous n’avons rien à donner et de ce fait Hanoucca symbolise l’ascension au-dessus de l’ego. Cette ascension est comme la flamme d’une bougie qui vacille au-dessus de l’ego.

L’huile qui est absorbée par la mèche symbolise notre ego qui doit être corrigé de cette façon, afin que contrairement à notre nature, il donne sa Lumière. Cela se produit sous la pression interne lorsque nous avons l’intention de nous connecter malgré notre ego, afin d’atteindre le don sans réserve complet. C’est l’essence de Hanoucca.

La combustion de l’huile symbolise notre auto-annulation les uns devant les autres dans la connexion entre nous. La mèche est notre effort collectif pour se connecter et s’unir, ce qui allume le feu.

Le miracle, c’est lorsque la Lumière qui relie Malkhout (nos désirs égoïstes) avec Bina (l’attribut du don sans réserve) vient. Huit jours (huit niveaux) plus tard, Malkhout atteint l’attribut de Bina et un nouvel ego commence à grandir avec lequel nous travaillons de la même manière.

Question : Nous devons atteindre un état d’unité d’une façon ou d’une autre, que ce soit le long du chemin de la Lumière ou le long du chemin des souffrances. Qu’est-ce qui se passera alors avec Hanoucca ?

Réponse : Toutes les fêtes à l’exception de Pourim disparaîtront. À Hanoucca, nous nous élevons seulement au-dessus de notre ego alors qu’à Pourim, nous l’utilisons pour travailler avec l’intention de « dans le but de donner sans réserve ». Ici, nous utilisons tout notre vieil ego jusqu’à la fin pour qu’il fonctionne pleinement dans l’amour et le don. Ainsi, un état tel que Pourim est éternel.

C’est un état de joie supérieure qui avale tous les autres états et les fêtes qui leur correspondent, et ainsi ils disparaissent tous.

Pourim est la fête la plus sublime qui symbolise la fin de la correction de l’humanité.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 17/12/14

Les kabbalistes à propos d’Israël et des nations du monde, 15ème partie

Baal HaSoulamBaaL HaSoulam: Introduction au livre du Zohar: Vous voyez, par conséquent, que la rédemption d’Israël et le mérite d’Israël dépend de l’étude du « Zohar» et de l’intériorité de la Torah ; et le contraire, toutes les destructions et le déclin des enfants d’Israël proviennent du fait qu’ils ont abandonné l’intériorité de la Torah, et ont rabaissé son mérite au plus bas, et l’ont rendue, à Dieu ne plaise, tout-à-fait superflue.

Proches et éloignés

Laitman_632_3Question : Il est dit : « Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple… »

Réponse : Vous atteignez votre correction complète grâce à la bonne connexion avec ceux qui sont comme vous, qui ont les mêmes attributs et l’inclinaison à la connexion, à l’unité, et à la ressemblance et l’équivalence avec le Créateur. Par conséquent, vous ne devriez pas lutter avec vous-même, mais intérieurement de manière à venir en contact avec les autres, ce qui signifie « les enfants de ton peuple ».

Vous n’avez plus besoin de rejeter qui que ce soit ou quoi que ce soit comme vous en aviez reçu l’ordre précédemment, mais vous devriez plutôt être intégralement connecté de manière correcte les uns avec les autres, vous adapter à eux en acceptant tous leurs attributs et leurs corrections comme appropriés pour vous afin d’établir un système qui soit mutuellement et généralement connecté, une société spirituelle.

Une personne doit constamment ressentir comment elle devrait changer, quelle forme elle devrait prendre sous l’influence de ceux qui l’entourent, à la fois de ceux qui sont proches et ceux qui sont lointains. Ceux qui sont éloignés sont ceux qui vous formatent et vous rassemblent, et ceux qui sont proches sont ceux avec qui vous devez être formaté et rassemblé de sorte que vous soyez connecté à eux. C’est ainsi parce qu’ils dictent votre forme externe de sorte que, comme une pièce d’un puzzle vous tomberez à votre juste place.

Vous traitez des attributs à l’intérieur de vous que vous pouvez intégrer à votre nation entière, avec tous les attributs, les désirs et les pensées qui vous entourent. C’est la toute dernière mission, qui ne peut être remplie que si vous travaillez déjà sur la connexion avec eux en accomplissement du commandement d’aimer son prochain comme soi-même.

Cela signifie que « lointain » se réfère à travailler dans l’état de Hafetz Hessed dans lequel vous ne recevez rien, mais vous vous formatez seulement intérieurement avec l’aide de l’attribut du don sans réserve qui vient d’eux, qui vous construit au niveau de Bina et vous rend absolument neutre. Ainsi, vous équilibrez l’ego.

Lorsque cet attribut parvient à travers ceux qui sont proches, ce qui signifie ceux qui sont en contact direct avec vous, vous vous construisez déjà vous-même sur la base de votre connexion avec eux. Dans le premier cas, il s’agit de donner dans le but de donner et dans le second cas, recevoir afin de donner.

Question : Comment puis-je faire entrer quelqu’un d’autre à l’intérieur de moi si je m’aime uniquement ?

Réponse : Vous n’avez pas besoin de faire entrer quelqu’un à l’intérieur de vous, mais vous devez simplement ressentir tout le monde comme vous-même.

La Torah parle du fait que vous devez atteindre cela et il y a une condition pour cette réalisation, mais d’abord les commandements vous sont donnés, ce qui signifie des règles claires et précises du monde supérieur, puis les méthodes pour les accomplir.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 09/04/14

Page 1 des 612345Dernière »