Une solution brillante à toutes sortes de problèmes

laitman_530Question : Supposons qu’une tâche soit imposée à un groupe de trois personnes. Chacun a ses propres calculs, connaissance, tâche et expérience. Ils peuvent effectuer le travail peu importe où cela ira, mais ils peuvent également créer l’intelligence de groupe. Tout le temps, en augmentant les connexions émotionnelles, ils augmentent leur capacité de penser. Y a-t-il une limite à ce processus ?

Réponse : Oui. Et ici, il est très important de vérifier quels sont les obstacles au-dessus desquels les gens se connectent. S’il est difficile pour eux de se rapprocher l’un de l’autre en raison d’un comportement désagréable parmi les membres du groupe, de conflits internes et de rejets, mais qu’en dépit de tout cela ils réussissent à se connecter au-dessus, alors la différence entre le niveau dans lequel l’ego est au contrôle et la hauteur à laquelle ils s’élèvent au-dessus pour atteindre l’unité leur apporte une connexion émotionnelle intense.

Question : Et donc, afin d’obtenir une solution brillante, je dois rassembler les travailleurs les plus égoïstes en un seul collectif. Que doivent-ils faire pour s’unir ?

Réponse : Désirer ardemment une unique sensation mutuelle. Cela signifie que chacun pense de façon positive à propos des autres, se soumet et se contracte, s’élève au-dessus de ses sentiments personnels, et commence à aimer l’autre comme si cet autre était la personne la plus proche de lui.

Il voit la personne la plus merveilleuse et idéale dans l’autre et veut faire le bien pour elle de toute les manières possibles. En même temps, il n’efface pas le sentiment de haine ; il construit plutôt consciemment une connexion d’amour au-dessus.

Pour cela, nous effectuons une série de réunions spéciales dans lesquelles nous clarifions comment chacun doit s’élever au-dessus de lui-même, contracter son ego sans l’abolir, mais seulement contracter son activité. C’est la façon dont nous devons nous annuler pour être inclus avec les autres et pour les sentir comme ils sont et non pas comme il me semble qu’ils sont. Je veux être inclus avec une autre personne comme si je ne ressentais rien à son égard, ni amour ni haine. Que veut-il ? Qu’est-ce qu’il aime, qu’est-ce qu’il déteste, par quoi est-il attiré ? Quelles sont ses tendances, ses préférences et ses plans ? Je veux l’apprécier ; c’est la chose principale.

Question : En apprendre sur un collègue ou deux au travail n’est pas difficile. Et si nous sommes dix, est-ce que cela signifie que je dois apprécier chacun d’eux ?

Réponse : C’est vrai ! Chacun s’annule pour ressentir les autres. Et dans le prochain exercice, je n’ai pas besoin de m’annuler, je me sens plutôt plus grand que vous tous, prêt à remplir chacun d’entre vous.

De là, il s’ensuit que pour vérifier ce dont l’autre manque, je dois m’amenuiser et être inclus avec lui sans mon ego. Je dois être comme un capteur indétectable, ne créant aucune interférence. Et pour le remplir, je dois utiliser toutes mes capacités. Cela signifie que dans ma capacité à remplir, je suis déjà plus grand que tous. Je ne suis pas le plus petit dans un groupe, plutôt le plus grand. Et ainsi j’ai une influence positive sur eux.

Question : Comment cela se fait-il que, grâce à l’atmosphère de bonnes attitudes entre nous, nous atteignons les meilleures solutions ?

Réponse : L’idée n’est pas dans l’atmosphère. L’aptitude de construire une nouvelle sensation intégrale et une nouvelle intelligence intégrale au-dessus de la nature qui nous sépare chacun d’entre nous, c’est ce qui est important ! Créer quelque chose de similaire à la nature collective qui me permette de trouver une solution à un niveau plus élevé que le niveau où chacun de nous se trouve, même si c’est Einstein.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 26/01/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: