Les tatouages sont un signe d’une réalité passagère

Laitman_028_02La Torah, « Lévitique » (Kedoshim), 19:28 : « […]  Ne vous imprimez point de tatouage : je suis le Seigneur. »

Une personne engagée dans le travail spirituel n’est pas autorisée à éterniser une réalité égoïste. Elle est temporaire. Vous quittez cette réalité et elle n’existe plus ; elle doit brûler !

Et si vous gravez un tatouage sur vous, il reste jusqu’à votre mort. La peau est la couche supérieure de l’égoïsme, la partie égoïste la plus externe. Par conséquent, la Torah est écrite sur la peau d’un animal.

Dans ce cas, nous parlons du fait que vous n’avez pas le droit d’utiliser la peau comme un monument de vos états. Ce faisant, vous arrêtez apparemment votre mouvement, vous ne voulez pas aller au-delà de la substance égoïste la plus élevée.

Aujourd’hui, les tatouages sur le corps sont devenus très populaires. Nous sommes dans la phase finale de développement égoïste où une personne est attirée par les tatouages, mais ils sont le reflet des propriétés intrinsèques que nous devons traverser pour entrer dans le monde supérieur.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed