Les vêtements du Grand Prêtre

laitman_740_02M. Weisman, « Midrash », « Chemini » : Ils (Nadav et Avihou) ne s’habillaient pas avec les vêtements du Grand Prêtre.

Cela signifie qu’ils n’ont pas atteint la Lumière Réfléchie (le vêtement pour la Lumière [Ohr] de Hokhma). Le vêtement est ce qui élève une personne du niveau animal au niveau humain.

Ils n’avaient pas de Massakh (écran) ; il n’y avait pas de Lumière Réfléchie et il n’y avait rien correspondant au niveau où ils se trouvaient. Leur erreur indique qu’il n’est pas facile pour une personne de révéler un si gros ego.

Par ailleurs, ce sont des âmes particulières, alors pourquoi ne comprenaient-ils pas qu’ils ne pouvaient rien faire sans vêtements, sans se revêtir dans la Lumière Réfléchie de la façon qui est nécessaire pour ce niveau ? Il s’agit d’une gouvernance d’en-haut. Ici, le Créateur montre qu’Il réalise Son plan.

C’est ainsi que de nouveaux attributs, que nous devrons corriger plus tard, se révèlent dans notre monde. Ils se révèlent toujours sous forme de guerres, de problèmes, de fléaux et de catastrophes naturelles, après quoi il y a une correction progressive.

Ils ne portaient pas les vêtements auxquels les clochettes étaient cousues, dont le son élevait le Grand Prêtre à la reconnaissance de la présence du Tout-Puissant.

Les clochettes étaient cousues sur le bord du vêtement du Grand Prêtre (Cohen), qui symbolisait son niveau le plus bas. Elles symbolisaient l’attribut du don sans réserve et créaient un son qui augmentait et se propageait dans toutes les directions.

Cela signifie que l’attribut du don sans réserve provenait du vêtement du Prêtre (Cohen) dans lequel son ego était habillé. L’ego était tellement corrigé que le son symbolisait la propagation du don vers le prochain niveau.

Mais Nadav et Avihou ne pouvaient pas porter ces vêtements parce qu’ils devaient s’élever à travers Aaron en se connectant à lui, mais ils ne l’ont pas fait.

C’est en fait la condition essentielle pour monter au niveau suivant. Le manteau avec les clochettes qui sonnaient était essentiel pour s’élever au niveau du Prêtre, ce qui signifie se revêtir de l’attribut du don sans réserve.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 15/01/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: