Dans un monde de causes

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’advient-il si nous accomplissons des actions qui ne sont pas dirigées vers le Créateur ?

Réponse : Si nous ne dirigeons pas nos actions vers le Créateur, alors nous nous enfermons dans le petit cercle. Ainsi le Créateur n’est pas dans l’un des cercles de ce monde et nous vivons sur cette Terre : les mêmes pays, les mêmes personnes, la nature minérale, végétale et animale, le même univers, et nous ne voyons rien d’autre à part cela.

Nous ne voyons pas la raison pour laquelle nous sommes vivants. Et c’est notre problème central. Nous ne connaissons pas le pourquoi de cette vie, d’où elle vient et où elle nous mène. Que se passe-t-il avant notre naissance et après la mort ? Nous sommes compressés dans un cadre très limité.

Les animaux non plus ne savent rien à propos de leur vie. Une personne va vers eux, veut les tuer et les manger, mais ils ne se doutent de rien et vivent selon ce qui leur est alloué. Si nous n’aspirons pas à sortir du cadre de ce monde, alors notre attitude envers la vie et la réalité n’est pas différente en aucune façon. Nous vivons simplement et continuons à vivre, et constamment nous recherchons ce qui est le mieux pour nous, tout comme les animaux.

Un animal se comporte de manière à trouver un endroit qui soit plus confortable pour lui à chaque instant de sa vie. Nous aussi nous cherchons constamment un lieu où les choses iront mieux pour nous et nous ne voyons pas plus loin. Nous ne pouvons pas nous élever au-dessus de cela, de ce fait nous nous trouvons également au niveau de l’animal, excepté à l’intérieur d’un système de clarification plus développé. Je cherche où les choses iront mieux pour moi selon de nombreux critères ; ce que les autres disent de moi est important à mes yeux, ce qui est maintenant à la mode.

Chez les animaux tout est plus simple, et chez les humains, tout est beaucoup plus complexe et compliqué. Mais fondamentalement, c’est la même approche primitive : une aspiration à la jouissance matérielle maximale de la vie, et c’est tout.

Tout le monde est dirigé par la même approche à l’exception des personnes qui reçoivent un désir d’ouvrir les yeux et de sortir de leurs limites physiques. Ainsi une autre focalisation de tous les sens est nécessaire pour elles, dirigée vers l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur.

Et c’est ce que nous apprenons : comment il est possible de se détacher de la focalisation précédente, pour arrêter de se concentrer et de se focaliser sur le matériel, pour enlever ces lunettes égoïstes et voir le monde différemment, comme les causes de tout ce qui arrive.

Du congrès en France, Deuxième Jour, Leçon n°4 du 11/05/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: