Un pont entre deux infinis

laitman_936Rabbi Kalonymus Kalman Halevi Epstein, Maor va Shemesh  (Lumière et Soleil) : L’écriture implique que le but de la création était que nul don sans réserve ne descende sauf par l’intervention d’en-bas et l’élévation de MAN, que l’assemblée d’Israël réveille, et en élevant MAN, tous les mondes s’élèvent ainsi et s’ajoutent au désir d’adhérer à leur racine.

Il s’agit du plaisir principal pour le Créateur, qu’Israël se purifie des profondeurs de la matérialité et aspire à adhérer à Son Créateur.

Il y a la Lumière de Ein Sof (Infini) et le récipient de Ein Sof. Le récipient de Ein Sof est toute l’humanité, et il y a un tuyau entre eux avec une vanne ou un robinet, qui est nous. Plus nous nous unissons fortement, plus nous ouvrons ce robinet, plus grand est le débit de l’abondance supérieure qui atteint le récipient de Ein Sof, toute l’humanité, à travers nous.

Par conséquent, tout dépend de l’assemblée d’Israël, de la connexion des gens en qui les Reshimot (réminiscences) se sont réveillés qui les obligent à aspirer au Créateur, ce qui signifie chercher une connexion spéciale avec Lui. D’autre part, ils peuvent être connectés avec l’ensemble, le grand récipient de toute l’humanité.

Nous devons déterminer une connexion mutuelle à la fois avec le niveau supérieur et le niveau inférieur, dans le but de les connecter à travers nous. Dans la mesure où nous nous unissons dans ce travail, nous atteindrons le don sans réserve.

Dans un premier temps, ce travail nous est représenté comme s’il y avait la Lumière Supérieure au-dessus et un grand récipient en-dessous, et que nous étions au milieu comme un tuyau qui transmet la Lumière. Lorsque nous nous connectons, nous ouvrons le tuyau et la Lumière et l’abondance s’écoulent à travers eux vers l’inférieur, le corrigent, le connectent et le remplissent.

Mais c’est maintenant seulement que nous croyons en cette forme schématique. Plus tard, nous verrons que c’est un peu différent, que le Créateur est déjà dans le grand récipient de l’humanité, et par conséquent nous entrons dans ce récipient afin de rencontrer le Créateur.

C’est par notre connexion que nous Lui permettons de se révéler à l’intérieur des êtres créés, mais Il est déjà en eux. Tout ce travail prend une forme différente. Nous commençons à ressentir que le Créateur et les êtres créés adhèrent comme un seul, et nous sommes seulement à l’extérieur de cette connexion et unité. C’est la deuxième phase du travail, et puis il y a aussi une troisième phase.

En attendant, nous devons nous imaginer ce travail de cette façon, comme si nous étions un tuyau avec un robinet et que, selon notre connexion, nous sommes récompensés avec le transport de la Lumière de l’Environnement vers l’environné, ce qui signifie de lEin Sof de la Lumière vers lEin Sof du récipient.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 25/05/14, Discussion sur l’Importance de l’Unité

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: