Monthly Archives: avril 2015

Être prêt à gérer toute situation

Dr. Michael LaitmanQuestion : Est-ce que l’Elyon (supérieur) peut donner un Massakh (écran) au Takhton (inférieur) ?

Réponse :
Il peut, mais le Takhton devient alors son esclave et passe sous son entière servitude, ou il sera à ses côtés comme un petit enfant. Une fois, pendant l’Intifada, mon maître le Rabash et moi sommes entrés dans un village arabe. Les habitants locaux nous regardaient comme s’ils étaient sur le point de sortir leurs couteaux et d’entourer la voiture.

J’étais très effrayé. « Eh bien, ça y est, c’en est fini de nous ! » ai-je pensé. La terreur réelle s’est emparée de moi. Lorsque nous avons traversé le village et avons rejoint la route, j’ai arrêté la voiture sous la fatigue, j’ai pris une cigarette et j’ai fumé. Le Rabash m’a regardé et a dit : « Je n’ai pas eu peur. »

Il n’a vraiment pas eu peur et il était absolument détendu parce qu’il était prêt à gérer la situation. Et ce n’était pas une sorte d’audace, mais le contrôle de la situation, lorsque tous ceux qui se tenaient près de la voiture avec leurs couteaux étaient entre ses mains. Il s’agit d’un très haut niveau, d’un très sérieux Massakh.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 19/11/14

Le Troisième Temple pour toute l’humanité

laitman_944Question : Un état indépendant d’Israël existe depuis plusieurs décennies. Qu’est-ce qui manque à la société israélienne afin de parvenir à la sécurité et à la pleine indépendance ?

Réponse :
L’éducation universelle est nécessaire pour expliquer au peuple d’Israël qu’il est impossible d’atteindre un quelconque succès jusqu’à ce que nous apprenions à éveiller la force positive de la nature et, à travers elle, à contrebalancer la force négative de notre égoïsme. Nous devons montrer au monde comment utiliser ces deux forces et ainsi maintenir constamment notre indépendance.

En faisant cela pour nous-mêmes, nous devons aussi penser à la façon d’enseigner ceci au monde entier. Après tout, l’humanité doit accomplir la même chose, pour être tous ensemble au point d’équilibre entre les deux forces opposées, en d’autres termes, pour construire le Troisième Temple.

Le Troisième Temple n’est pas un bâtiment, mais le concept de l’humanité toute entière atteignant l’équilibre et l’harmonie complète.

De KabTV, « Une Nouvelle Vie » du 12/04/15

Qu’est-ce que la prophétie ?

Dr. Michael LaitmanLa prophétie est un niveau de réalisation spirituelle. Les prophètes sont apparus après que le Temple ait été construit lorsque la nation d’Israël a commencé la descente du niveau où elle était. Les prophètes viennent après la Torah. Après le temps de la Torah vient le temps des Prophètes, et puis il y a le temps des Écritures.

L’état des Prophètes a été révélé après que la nation soit entrée en terre d’Israël. Un prophète est un certain niveau de connexion avec le Créateur. Fondamentalement, chaque Kabbaliste est à ce niveau, mais un prophète est une personne qui révèle le Créateur soit au niveau de Bina soit au niveau de Hokhma, selon son atteinte interne.

Au niveau de Bina, il dit « J’ai entendu » parce que Bina symbolise l’audition spirituelle et au niveau de la Lumière de Hokhma il dit « J’ai vu » parce que Hokhma symbolise la vue spirituelle.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 10/12/14

Les lois du système de surveillance

laitman_571_06La Torah, « Lévitique », 26:32-26:33 : « Puis, Moi-même Je désolerai cette terre, si bien que vos ennemis, qui l’occuperont, en seront stupéfaits. Et vous, Je vous disperserai parmi les nations, et Je vous poursuivrai l’épée haute ; votre pays restera solitaire, vos villes resteront ruinées. »

Il y a une loi simple concernant le fonctionnement du système de surveillance : si vous appelez des phénomènes négatifs dans la masse générale par vos actions, vous devez recevoir la rétroaction négative du système de connexion dans le but de vous corriger vous et vos actions correctement, de sorte que vous puissiez revenir sur la bonne voie. Ainsi, le feedback opère sur vous et vous guide dans la bonne direction.

C’est exactement ce que nous recevons des nations du monde. Malheureusement, nous voyons maintenant à nouveau dans quelle mesure cette connexion devient de plus en plus intense, et elle commence à faire pression sur nous.

Personne ne peut y échapper et se cacher d’elle car elle est dans la nature, dans les forces qui nous gouvernent. Elle dit que le Créateur vous trouvera aux extrémités de la terre et vous ramènera en terre d’Israël. Dans tous les cas, vous vous retrouverez ici et remplirez votre rôle ! C’est ce que dit la Torah.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 10/12/14

L’illumination de Malkhout

Dr. Michael LaitmanLa Torah, « Lévitique », 26:18-26:20 : « Que si malgré cela vous ne m’obéissez pas encore, je redoublerai jusqu’au septuple le châtiment de vos fautes. Je briserai votre arrogante audace, en faisant votre ciel de fer et votre terre d’airain ; et vous vous épuiserez en vains efforts, votre terre refusera son tribut, et ses arbres refuseront leurs fruits. »

« Je redoublerai jusqu’au septuple le châtiment de vos fautes » signifie qu’à la place de l’état correct de ZON, les six Sefirot de Zeir Anpin et une Sefira de Malkhout, j’obtiens seulement la plus sombre Malkhout.

Il y a de cela plusieurs années lorsque j’ai ressenti cet état pour la première fois, j’ai demandé nerveusement à mon professeur le Rabash : « Qu’est-ce que c’est ? » Il est entré un peu dans mon état, l’a ressenti et a dit : « C’est l’illumination de Malkhout. » Cela se ressent comme les ténèbres, comme un abîme sous les pieds, un peu comme une terreur qui attache une personne dans l’obscurité et elle ne peut rien faire à ce sujet. Tout gèle simplement à sa place.

Cet état a continué pendant quelques instants, peut-être seulement un millième de seconde, mais l’impression qui restait s’est imprimée en moi. Dans la spiritualité, rien ne disparaît jamais ! Cependant, cette sensation peut être retirée de la mémoire et être partiellement éprouvée.

Du coup, si Zeir Anpin n’illumine pas Malkhout, la punition est 70 fois plus grande. Ou ce peut être la réciproque : Zeir Anpin brille, mais Malkhout ressent la Lumière comme l’obscurité, un abîme, et comme un corps noir qui avale tout. Cela se produit lorsque la Lumière pénètre dans un Kli qui n’est absolument pas prêt à la recevoir.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/11/14

Parmi les animaux sauvages

Laitman_167La Torah, « Lévitique », 26:21-26:22 : « Si vous agissez hostilement à mon égard, si vous persistez à ne point m’obéir, je vous frapperai de nouvelles plaies, septuples comme vos fautes. Je lâcherai sur vous les bêtes sauvages, qui vous priveront de vos enfants, qui extermineront votre bétail, qui vous décimeront vous-mêmes, et vos routes deviendront solitaires. »

La phrase « Je lâcherai sur vous les bêtes sauvages » signifie que la correction active d’une personne commence avec l’aide des forces négatives et des attributs auxquels elle a donné naissance. Il est très difficile d’expliquer cette allégorie car tout se déroule à l’intérieur d’une personne, dans ses sensations.

Imaginez-vous vivant avec votre famille dans la jungle quand soudainement la jungle est envahie par des animaux sauvages. Ils accourent de nulle part et vous entourent. Imaginez la peur que vous ressentez face à cette menace longue et épuisante sur votre vie !

Nous renoncerions à notre vie dans de telles circonstances, mais la force supérieure arrange les choses de telle sorte que nous commençons à nous protéger et à chérir notre vie, sans savoir où courir ou quoi faire ! Nous atteignons un état dans lequel nous sommes prêts à trahir nos amis et notre famille aussi longtemps que nous pouvons échapper à cette menace. C’est ainsi que l’on vous montre qui vous êtes réellement. Une personne découvre sa vraie nature. C’est une reconnaissance positive, la bonne !

Question :
Il n’y a pas très longtemps, il y a eu une avalanche au Népal où près de 40 personnes ont été tuées. J’ai entendu une histoire terrible à la radio : un jeune homme a déclaré qu’il avait réchappé, laissant son ami derrière lui, mais quand il a réalisé jusqu’à un certain point qu’il l’avait laissé mourir, il est revenu mais il était déjà trop tard. Maintenant, cette pensée ne le quitte plus, et il doit vivre avec cela toute sa vie.

Réponse :
C’est vrai, et tout est fait à dessein de sorte qu’une personne comprenne sa nature.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 11/12/14

Le Jour de l’Indépendance : un paradoxe qui mène à l’indépendance complète

laitman_942Le peuple d’Israël a besoin de savoir comment devenir indépendant, amical et proche, comme il est écrit : « Comme un seul homme dans un seul cœur. » C’est notre devoir envers nous-mêmes, toute l’humanité et le Créateur. Nous possédons cette méthode venant de la Kabbale, et nous devons la réaliser. Sinon, nous ne sommes pas une nation.

Nous sommes revenus en terre d’Israël afin de matérialiser l’opportunité d’atteindre cet état. Cependant, si nous refusons, nous devons revenir dans les pays d’exil, et nous ne savons pas ce que la force supérieure fera pour nous, car elle désire notre unité, et nous contredisons cela.

Question :
Selon ce que vous dites, j’appellerais le Jour de l’Indépendance d’Israël le jour de notre dépendance les uns à l’égard des autres.

Réponse :
Oui, le paradoxe est que lorsque nous sommes dans l’état de dépendance complète l’un de l’autre, nous-mêmes et les autres (lorsque l’influence de l’environnement détermine notre comportement) acquérons le sentiment de notre indépendance.

Comment pouvons-nous atteindre un état où nous pouvons être sûrs que nous ne sommes pas en train de nous nuire et à autrui ? C’est uniquement en s’élevant au-dessus de nous-mêmes, quand le « je » de tout le monde est sous le pouvoir de l’environnement. Nous n’avons rien d’autre. Nous déterminons notre indépendance en nous soumettant entièrement à l’environnement.

Extrait de la « Conversation à propos de l’Indépendance » du 02/04/15

Tout est arrangé selon un but

Dr. Michael LaitmanLa portion hebdomadaire « BeKhoukotaï » parle du monde entier étant réciproquement lié et du système de la création qui a été déterminé avec rigueur et précision. Nous nous trouvons à l’intérieur de lui, et son influence sur chaque personne dépend de ses actes et si elle accepte ou non les lois de cet univers spirituel sur elle-même.

L’univers spirituel n’est pas seulement ce que nous voyons autour de nous. Il comprend plutôt toutes les forces et les systèmes qui nous sont cachés, avec une fraction seulement d’entre eux étant révélés.

Si nous devenons familiers avec ses lois et les maintenons, alors tout ira bien. Sinon, il commencera à nous fouetter à travers des coups.

Le système est agencé et construit de telle sorte qu’il prend en compte le même objet sur lequel il agit et influence. Nous voyons en partie cela dans notre monde. Par exemple, le système touche un petit enfant plus bienveillamment et doucement qu’avec une personne mûre, enveloppant l’enfant avec préoccupation. Il tombe, et ce n’est pas si mal, alors que si une personne âgée tombe, elle est susceptible de se briser les os.

En d’autres termes, le système est conçu et construit de telle sorte qu’il concerne chacun de nous de façon unique, selon le niveau de la personne, son destin, son sort, et ce qu’elle est, qui elle est.

Question :
En d’autres termes, si la personne pense que le système lui a apporté une souffrance extraordinaire, est-ce que cela lui semble uniquement de cette manière, alors que le système en fait lui apporte progressivement ce qu’elle peut endurer par étapes ?

Réponse : Il se pourrait qu’elle ne puisse pas non plus le supporter, mais tout a été considéré avec une précision absolue, selon son destin, son but, et les mêmes conditions dans lesquelles elle se trouve. Tout est arrangé pour le même objectif que nous devons tous atteindre.

Essentiellement, tout est très simple car il y a un début et une fin, et du début à la fin, tout a été pris en compte dans chaque étape par rapport à tout le monde. A chaque niveau, une liberté de choix particulière nous est donnée et nous opérons au sein de ces cadres définis avec précision.

Chacun d’entre nous existe et est relié à l’intérieur d’un système unique qui nous gère. Il y a ceux qui ressentent cela et ceux qui ne le ressentent pas, ceux qui ont déjà découvert ses lois pour eux-mêmes et ont atteint une sorte de niveau, et ceux qui ne font que commencer ou n’ont même pas commencé à comprendre le but de la création.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/11/14

La nuit en jour

Dr. Michael LaitmanQuestion : Peut-on dire que l’ensemble de la nation israélienne subira l’état d’obscurité de l’Égypte, comme de ​​sombres nuages qui s’accumulent autour de nous et les choses deviennent très tendues. Est-ce la nuit qui approche ?

Réponse :
Bien sûr. Autrement c’est impossible parce que nous devons construire la qualité du don sans réserve, qui commence avec un désir et le désir pour cela ne peut apparaître que dans un état de nuit. Nous devons nous rappeler ceci.

La nuit, les souffrances, le détachement, la faiblesse et les déceptions font partie de notre chemin. Nous devons tous les recevoir et aspirer à avancer ; sinon, nous ne ressentirons pas le jour. Dans la Torah il n’y a pas de jour ou de nuit. Dès l’instant où nous traitons toute chose, nous ressentons la nuit correctement, nous commencerons à ressentir la Lumière à la place.

Après tout, qu’est-ce que nous ressentons comme jour ? L’attitude de l’amour et du don sans réserve envers les autres. Maintenant cependant, nous le ressentons comme la nuit, comme les ténèbres. Ce n’est que le changement dans notre attitude vis-à-vis de l’obscurité qui appellera la sensation de Lumière au lieu des ténèbres.

Nous ne nous déplaçons pas d’un endroit du globe jusqu’à l’autre côté où le soleil brille et remplit tout avec la lumière. Non, nous traitons nos impressions négatives du don sans réserve, de l’amour et de l’entraide intérieurement en une attitude positive, et puis la nuit se transforme en jour.

Tout se passe en nous, dans notre attitude envers ces valeurs. Il ne peut rien y avoir d’autre. Nous commençons toujours par la nuit, parce que l’attribut du don sans réserve est la nuit pour nous.

Lorsque nous corrigeons nos sensations négatives et nos impressions et les changeons, nous ressentons la Lumière et le jour dans l’état opposé. Nous sommes ceux qui déterminent intérieurement ce que sont la nuit et le jour.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 12/11/14

Le Jour de l’Indépendance : où commence l’indépendance ?

Independence Day: Where does Independence Begin?Dans le monde matériel je dépends de tout le monde. Je ne sais pas ce qui va arriver l’instant d’après. Mais quand on parle de l’indépendance au-delà du temps, de l’espace, du lieu et du mouvement, là je définis moi-même mes futurs états en devenant libre de tous les facteurs qui peuvent me changer contre ma volonté.

Cela ne peut se produire que dans un certain cas : lorsque je suis complètement connecté avec le Créateur qui détermine le présent et le futur de l’univers entier.

Le Baal HaSoulam pensait que notre indépendance commençait avec la mise en place effective de l’État d’Israël parce que la seule façon dont nous pouvons atteindre l’unité avec le Créateur est par notre propre interconnexion. Et cela arrivera une fois qu’il n’y aura pas d’éléments étrangers entre nous. C’est pourquoi nous devons encore une fois nous rassembler sur cette terre.

Et lorsque les gens (les Juifs et les non-Juifs), qui comprennent leur mission et aspirent à l’unité avec le Créateur, travaillent sur cela, leur unité, le cercle qu’ils créent entre eux les transforme en un récepteur de l’influence du Créateur et en capteur, qui révèle le Créateur à l’intérieur d’eux.

Nous commençons pleinement à déterminer notre présent et avenir en développant et en cultivant cette sensation, en révélant le Créateur selon la mesure de notre unité. C’est la réalisation de l’indépendance.

C’est pourquoi il n’y a pas moyen d’atteindre l’indépendance avant que nous nous transformions en cette structure et commencions à travailler sur elle dans notre monde. Le travail spirituel commence avec la création physique d’un groupe, qui se rassemble dans un cercle et commence à cultiver la qualité du don sans réserve, l’échange et l’interconnexion.

Et puis nous devons nous positionner dans une voie où tout le monde perdra son « je », nous devrions tous nous transformer en un « nous », et ensuite ce « nous » se transformerait en « un », où nous commencerons à percevoir l’unité de la qualité de la bonté et de l’amour, qui est appelée le Créateur.

De « Une Discussion sur le Jour de l’Indépendance », le 02/04/2015

Page 1 des 41234