Le Jour de l’Indépendance : un paradoxe qui mène à l’indépendance complète

laitman_942Le peuple d’Israël a besoin de savoir comment devenir indépendant, amical et proche, comme il est écrit : « Comme un seul homme dans un seul cœur. » C’est notre devoir envers nous-mêmes, toute l’humanité et le Créateur. Nous possédons cette méthode venant de la Kabbale, et nous devons la réaliser. Sinon, nous ne sommes pas une nation.

Nous sommes revenus en terre d’Israël afin de matérialiser l’opportunité d’atteindre cet état. Cependant, si nous refusons, nous devons revenir dans les pays d’exil, et nous ne savons pas ce que la force supérieure fera pour nous, car elle désire notre unité, et nous contredisons cela.

Question :
Selon ce que vous dites, j’appellerais le Jour de l’Indépendance d’Israël le jour de notre dépendance les uns à l’égard des autres.

Réponse :
Oui, le paradoxe est que lorsque nous sommes dans l’état de dépendance complète l’un de l’autre, nous-mêmes et les autres (lorsque l’influence de l’environnement détermine notre comportement) acquérons le sentiment de notre indépendance.

Comment pouvons-nous atteindre un état où nous pouvons être sûrs que nous ne sommes pas en train de nous nuire et à autrui ? C’est uniquement en s’élevant au-dessus de nous-mêmes, quand le « je » de tout le monde est sous le pouvoir de l’environnement. Nous n’avons rien d’autre. Nous déterminons notre indépendance en nous soumettant entièrement à l’environnement.

Extrait de la « Conversation à propos de l’Indépendance » du 02/04/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: