La souffrance pour toute l’humanité

laitman_293L’article « La Dernière Génération » est intéressant car le Baal HaSoulam ne parle pas à ses élèves ni aux kabbalistes contemporains, mais aux gens ordinaires. Il se tourne vers eux d’un point de vue pragmatique et il compare l’humanité toute entière aux passagers qui sont dans un train qui fonce vers un pont, mais à la place d’un pont, il y a une pente glissante, et ainsi il nous donne des conseils sur ce que nous devrions faire pour ne pas dégringoler sur cette pente glissante.

En même temps, nous pouvons sentir à quel point il est concerné par l’humanité parce qu’il voit que finalement elle pourrait être anéantie. Il nous dit qu’il y a un plan de la création qui doit être rempli quoi qu’il arrive. Mais avant que cela amène les gens au meilleur état possible, ils seront placés sur le chemin de terribles souffrances. Ainsi, le Baal HaSoulam nous raconte comment l’humanité peut être épargnée de ces afflictions.

L’article « La Dernière Génération » a été compilé à partir de diverses notes d’un grand travail, qu’il avait l’intention d’écrire, mais il réalisa alors que cette mission n’était pas pour sa génération. Ce ne fut pas facile pour lui, évidemment. Nous ne pouvons pas imaginer le monde intérieur d’un homme qui ressent que toutes les personnes dans le monde sont comme ses propres enfants, et même plus proche que cela parce qu’il les aime spirituellement et il comprend ce qui les attend. L’amour corporel est égoïste, tandis que l’amour spirituel est libre de l’amour-propre et est donc des milliards de fois plus fort.

De KabTV, « A propos de Notre Vie » du 18/05/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: