L’unité de mesure du don sans réserve : les dix Sefirot

Dr. Michael LaitmanQuestion : Un scientifique a besoin d’instruments précis pour ses mesures. Comment un kabbaliste peut-il mesurer son effet sur la réalité et ses propres changements ? Cela semble tout à fait impossible.

Réponse :
Au contraire, lorsque nous commençons à atteindre le monde supérieur, nous découvrons à quel point il est impossible de mesurer précisément quoi que ce soit dans notre monde. Un kabbaliste reçoit un instrument de mesure précis, comme un mètre dans notre monde, appelé les Dix Sefirot, avec lesquels il mesure tout.

Si nous ouvrons le livre L’Etude des Dix Sefirot (Talmud Esser Sefirot), nous verrons l’exactitude de toutes les définitions. Cela parle de la physique du monde supérieur qui détermine avec précision et définit l’effet de la Lumière, la réponse des récipients, et dans quelle mesure les récipients affectent la Lumière Supérieure. Ainsi, nous recevons une image détaillée de toutes les forces supérieures qui existent autour de notre monde et qui nous affectent. Nous découvrons comment nous pouvons influer sur ces forces de bas en haut afin de rendre positif leur effet sur nous. Il s’agit d’actions précises de notre part en relation avec les forces supérieures.

La sagesse de la Kabbale utilise des mesures très précises des Lumières, des désirs et des récipients, ce qui est le plus haut niveau de la psychologie d’une personne. La méthode kabbalistique nous permet de clarifier nos attributs les plus intimes et d’être en contact avec les forces supérieures pour travailler mutuellement et dans un maximum de précision.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 16/08/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed