L’essentiel est d’attendre la révélation

laitman_527_06Question : Je voudrais poser une question et je tiens à comprendre avec mon intellect précisément, et non à travers les émotions et les sentiments, mais spécifiquement comprendre avec mon intellect. Vous dites que tandis que nous lisons Le Livre du Zohar, nous devons le saisir comme un remède, comme une perfusion, comme un médicament, sans aucune connexion avec si oui ou non nous voulons comprendre Le Livre ou pas.

Cependant, je ressens le désir. Je ressens constamment un certain manque si je ne lis pas ce livre au moins une fois par jour. Quelque chose me tire vers le texte. Je veux comprendre intellectuellement ce qu’est cette attraction.

Comment cela se reflète-il sur l’intention si les textes m’intéressent tout simplement ? Parfois, je me suis même interdit d’entendre la lecture du Zohar et, de façon délibérée, j’écoute une autre partie de la leçon. Est-ce correct de le faire ?

Réponse :
Écoutez ce que vous voulez et ne vous limitez pas. L’essentiel est de ne pas faire d’erreur, mais d’attendre que la Lumière Supérieure, la Lumière Environnante, vienne compléter son action, son don sans réserve, et puis de découvrir ses résultats : votre clarification de la révélation du monde supérieur et du Créateur.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: