Monthly Archives: novembre 2015

Le corps peut-il vivre éternellement ?

Laitman_709Question : Le corps physique d’une personne fait partie de la création. Si une personne apprend à vivre selon les Mitsvot (Commandements), est-ce que son corps physique deviendra immortel ?

Réponse : Le corps physique n’a aucun lien avec les Mitsvot. L’observance des Mitsvot est une correction de l’ego vers les caractéristiques du don sans réserve et de l’amour des autres. C’est spécifiquement cette caractéristique qui est appelée l’Adam corrigé (Homme).

Il nous est commandé de changer progressivement, à maintes reprises, chacun de nos 613 désirs d’un usage égoïste en altruiste, et de cette façon, de ressentir le monde supérieur de plus en plus avec plus de clarté à travers ces caractéristiques corrigées.

Question : Qu’est-ce que le corps dans la Kabbale ?

Réponse : Un corps est une collection de désirs. Nous avons actuellement 613 désirs égoïstes, ce qui signifie un corps égoïste, et lorsque nous corrigeons l’ego, nous acquérons un autre corps sacré, c’est-à-dire le désir pour le don sans réserve et l’amour.

A propos de l’éducation des enfants

Question : Mon mari et moi avons commencé à étudier la sagesse de la Kabbale il y a un certain temps. À petits pas, nous avons commencé à mettre le pied sur cette voie. Dès le début du chemin, nous avons commencé à obtenir des réponses à certaines des questions que nous nous sommes posés tout au long de nos vies.

Nous avons trois petits enfants, et en tant que mère, la question qui me préoccupe est de savoir si je vais être capable de leur transmettre certains vrais principes sur la vie.

Vous dites que seule l’expérience personnelle est la manière d’enseigner aux enfants. Comment peut-on faire cela ?

Réponse : Lorsqu’ils grandiront, ils verront ce en quoi vous êtes impliqués et ils choisiront d’eux-mêmes si c’est ou non pour eux.

La femme moderne et la Kabbale

laitman_622_02Question : J’ai entendu dire que l’étude de la Kabbale est interdite pour les hommes de moins de 40 ans et qu’elle est totalement interdite pour les femmes. Comment est-ce possible ?

Réponse : Le Baal HaSoulam répond à cette question de manière détaillée dans l’Introduction à l’Étude des Dix Sefirot. Il dit qu’il n’y a pas de limites, ni pour les hommes ni pour les femmes. Il n’y a pas de limites d’âge ou de sexe.

Il y a eu des femmes qui étaient de grandes kabbalistes tout au long de notre histoire comme Sarah, Léa et Miriam, par rapport auxquelles les hommes étaient comme de petits enfants. Il y a beaucoup de femmes qui ont laissé leur marque dans l’histoire en s’élevant spirituellement.

Il y avait des femmes kabbalistes qui étaient au niveau des prophètes. Un prophète est un niveau spirituel sur lequel une personne se connecte avec le Créateur dans une matière totalement révélée. Il y avait de telles femmes vers qui les autres, y compris les sages, les personnes âgées et expérimentées venaient pour obtenir des conseils au sujet de leur ascension spirituelle. Cela signifie qu’elles étaient au-dessus des hommes !

Question : Dans les temps modernes, les femmes étudient également la sagesse de la Kabbale de même qu’elles aspirent à atteindre des postes élevés dans le monde des affaires et au gouvernement. Cela veut-il dire que les hommes ne gèrent pas leur rôle, et par conséquent les femmes se développent dans cette direction ?

Réponse : Oui, cela indique que nous approchons de la fin du monde. Je ne dis pas cela dans un sens péjoratif. C’est un état dans lequel les hommes perdent totalement le désir de gérer notre monde, tandis que ce désir est éveillé chez les femmes, ce qui est un signe que notre monde a essentiellement atteint son état final.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

Aspirer au programme supérieur

laitman_626Question : Atteindre l’unité dans notre monde et entre tous les peuples est impossible. Je ne comprends même pas pourquoi vous appelez à la connexion. Après tout, c’est impossible.

Réponse : Vous avez raison ; l’unité est impossible dans notre monde ! Mais nous aspirons à cela. Après tout, elle est obligatoire et doit être conforme à la loi de la nature. La seule question est de savoir comment elle peut être réalisée.

Pour les gens, nous parlons juste de la connexion. Mais pour nous, c’est un événement spirituel qui est organisé par nous, et ainsi une sorte de force d’unité apparaît dans nos cercles, ce qui apporte la Lumière Supérieure dissimulée, et l’unité réussit précisément en raison de cela.

Il en résulte que c’est bel et bien entre nous et pas avec quelqu’un d’autre dans le monde, et tous ceux  prétendant qu’il est impossible d’atteindre l’unité au niveau de notre monde, excepté en attirant l’Ohr Makif (Lumière Environnante) ont raison.

Des cours particuliers n’aideront pas

 

Dr. Michael LaitmanQuestion : Donnez-vous des cours particuliers ?

Réponse : Je ne donne à personne des cours particuliers parce que cela est inutile.

Une personne doit étudier ensemble avec un groupe ; c’est uniquement dans la connexion avec ses amis qu’elle crée le même système de forces dans lequel elle commence à ressentir et à découvrir le monde supérieur.

Ainsi, il n’y a aucune raison d’étudier seul. L’étude devrait avoir lieu uniquement en conjonction avec d’autres personnes, un minimum de dix personnes. Et avec la bonne connexion entre elles, elles commenceront à ressentir le monde supérieur.

Question : Mais vous avez appris en tête-à-tête avec votre professeur. Qu’est-ce qui a changé pour le coup ?

Réponse : J’ai étudié selon un programme particulier ; dans l’histoire, il y a eu des cas comme ceux-ci. Plus tard, il n’a pas été facile de passer de l’étude personnelle à l’étude en groupe. J’ai compris ce qu’il en était, mais je ne travaillais pas personnellement avec le groupe. La plupart de mon étude a eu lieu en tête-à-tête avec l’enseignant.

Mais cela n’a pas lieu d’être aujourd’hui ; nous sommes entrés dans une telle période historique, dans laquelle toute l’humanité a besoin de sortir vers le monde supérieur. De ce fait, l’étude personnelle ne produira pas de résultats.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

Pourquoi est-ce que je souffre ?

 

laitman_628_4Question : Pourquoi est-ce que je souffre ? Pourquoi suis-je redevable envers tout le monde depuis que je suis né ?

Réponse : Vous voyez que la souffrance conduit immédiatement à s’interroger sur le sens de la vie. Autrement, vous auriez continué à gagner de l’argent et à avoir du plaisir, en se contentant de peu, et en laissant passer la vie de sorte qu’à la fin il ne vous reste rien.

La souffrance vous pousse à utiliser cette vie pour atteindre le prochain niveau de complétude et l’éternité, et pour vous élever au-dessus de la mort. Une telle aspiration à atteindre le sens de la vie est un très grand cadeau. Les souffrances sont nécessaires parce que sinon vous ne vous demanderiez pas à quoi sert cette vie.

Question : Le Créateur n’aurait-il pas pu inventer une façon où nous chercherions le sens de la vie sans souffrir ?

Réponse : Non, une personne n’est qu’un désir de recevoir et de jouir, et si elle continue à recevoir du plaisir et de la satisfaction, elle ne se poserait jamais de questions sur l’essence de son existence. Seuls les manques, les problèmes et les souffrances peuvent amener une personne à se poser des questions sur le sens de la vie. C’est ainsi que le monde est arrangé.

De la leçon de Kabbale en russe, le 27/09/15

À temps pour éviter la maladie

laitman_268_03Question : La diffusion des connaissances au sujet de la sagesse de la Kabbale n’est-elle pas une contrainte puisque dans tous les cas, la nature est encore en train de nous développer à travers les confrontations et les conflits ? Voilà comment cela a toujours été et le sera.

Réponse : Certainement. Mais si nous continuons à aller avec la nature, nous nous développons sous la pression de la douleur, de la souffrance et de la guerre.

Mais l’étude de la sagesse de la Kabbale permet de voir l’avenir à travers un « rayon X », tout comme une personne sage avec l’aide de recherches voit à l’avance de quelle manière elle tombe malade, et aussi longtemps que la maladie n’a pas progressé, elle peut l’éviter.

Nous avons deux choix :

– Attendre jusqu’à ce que la « maladie » soit découverte, et ce serait une pathologie telle qu’on ne pourrait pas y échapper, tout le monde lèverait la main et dirait : « Malheureusement, nous ne pouvons rien faire avec ces Juifs. Peut-être qu’ils devraient être détruits. »

– Ou nous voyons où nous allons, et ainsi nous résolvons à l’avance tous nos problèmes et ceux du monde. Une personne sage voit loin, comme il est dit (Ecclésiaste 2:14) : « L’homme sage a ses yeux dans la tête. »

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

Ne gaspillez pas votre vie avec des choses inutiles

laitman_546_01Question : Chaque mouvement ou doctrine doit être représenté dans les médias proportionnellement au degré de sa popularité. Mais la sagesse de la Kabbale n’est pas si populaire lorsque vous essayez de la mettre en valeur dans les médias.

Réponse : Cela dit, elle sera populaire.

Je lui donne la plus grande importance ! Je crois qu’il y a ici aucune autre étude dans notre monde qu’une personne doive apprendre à l’exception de la sagesse de la Kabbale. Rien à part elle ne nous donnera une bonne vie, l’accès au monde supérieur, à la vérité de l’existence, et aux connaissances sur le système de direction.

Avez-vous envie de ressentir la plénitude et l’éternité maintenant ? Ressentez-la ! Existez en elle ! En même temps, vous ne détruisez pas ce monde ; vous allez plutôt connecter les deux mondes ensemble.

Pourquoi gaspiller votre vie avec toutes sortes de choses sans valeur lorsque vous pouvez vous approvisionner avec tout ce qui est bon ; après tout, cela vient de l’abondance de la Lumière Supérieure, de l’énergie qui descend jusqu’à notre monde. Faites-le afin qu’elle se déverse dans un flot direct, et tout sera à vous.

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

De quoi parle la sagesse de la Kabbale ?

laitman_234Commentaire : Beaucoup de gens pensent que la sagesse de la Kabbale devrait s’occuper de l’élévation spirituelle de l’homme et non pas de trouver une solution au conflit israélo-arabe.

Réponse : La sagesse de la Kabbale fournit la solution à tous les conflits et les différends, car elle permet aux gens de se rapprocher de la révélation du monde supérieur. Lorsque nous nous rapprochons de lui, nos vies deviennent meilleures.

Pourtant, nos adversaires ont raison : le vrai rôle de la sagesse de la Kabbale n’est pas d’apporter la bonté dans notre monde, mais d’élever une personne au prochain niveau, au niveau du monde supérieur. Tel est l’objectif réel !

Mais comment pouvez-vous aborder une personne et commencer à expliquer cela ? Après tout, elle ne voudra même pas nous écouter.

Mais lorsque les coups la frappent et que vous lui dites qu’il y a une solution à son problème, elle écoutera quelques mots, puis quelques mots de plus, et ainsi de suite. Ainsi, elle va progressivement se rendre compte que vous offrez une solution aux problèmes dans notre monde parce que cela est la seule chose qu’elle entend. Comme il est dit : « Éduque un enfant selon sa voie. »

Puis elle comprendra que c’est seulement un moyen de vraiment s’élever jusqu’au monde supérieur. Elle reçoit des coups dans ce monde parce que la sagesse de la Kabbale n’attire pas une personne directement.

De KabTV, « Face à Face – Comment cela fonctionne dans la réalité » du 28/10/15

L’âme et les mondes supérieurs

laitman_232_10Question : Comment les kabbalistes communiquent-ils avec le monde supérieur ?

Réponse : Les kabbalistes existent à l’intérieur de lui, non pas cependant comme des personnes, mais comme des âmes. Après tout, un kabbaliste est une personne qui a transformé ses désirs égoïstes en altruistes, lesquels sont appelés son âme.

Une âme n’est pas quelque chose de fantomatique descendant tel un nuage venant de quelque part. Elle n’est pas connectée avec le corps. Ce sont les désirs dirigés vers l’amour et le don sans réserve.

Une personne peut sentir le monde supérieur, le système des forces qui gouvernent, à l’intérieur de ses désirs corrigés appelés l’âme. Celui qui remplit ce monde avec du plaisir est appelé le Créateur. Tout est très concret, en un seul endroit.

Question : Et que fait le kabbaliste dans ce monde supérieur ?

Réponse : Il le savoure.

De la leçon russe, le 11/10/15

Page 1 des 3123