La lumière d’Aaron

Laitman_509La Torah, « Nombres », 17:12-13 : « Aaron prit l’encensoir, comme l’avait dit Moïse, et s’élança au milieu de l’assemblée, où déjà le fléau avait commencé à sévir ; et il posa le parfum, et il fit expiation sur le peuple. Il s’interposa ainsi entre les morts et les vivants, et la mortalité s’arrêta. »

Question : Que signifie « Aaron s’interposa ainsi entre les morts et les vivants » ?

Réponse : C’est la ligne par laquelle Aaron transmet la Lumière de Bina aux gens. De cette façon, Aaron protège ceux qui sont à l’intérieur de sa Lumière ; les autres ne sont pas protégés. Avec cette limite, il ne leur donne pas l’occasion de se rapprocher de la Lumière.

Qu’est-ce que « la mortalité s’arrêta » signifie ? Où la Lumière d’Aaron est présente, la Lumière de Hokhma revêtue de la Lumière de Hassadim réside aussi ; cette condition permet aux gens de transiter progressivement vers l’unité.

Ceux qui sont en dessous de ce niveau ne retiennent pas la Lumière interne, la Lumière de Hassadim, dans laquelle la Lumière de Hokhma se revêt, et voilà pourquoi ils voient clairement qu’ils n’ont même pas le droit d’entrer au contact avec ce qui se passe avec Aaron. Ainsi, « la mort s’arrêta » puisque ces désirs ne participent pas au mouvement général.

Ils arrêtent d’aspirer à l’élévation parce qu’Aaron se tient entre « les morts et les vivants », à savoir, il dessine la frontière (Parsa) entre eux. Les désirs corrompus comprennent qu’ils ne peuvent pas se connecter au Créateur. Ils sont morts pour la connexion.

C’est ainsi que la frontière d’un Partsouf est tracée jusqu’au Tabour, l’endroit où l’âme commune se divise en deux parties : celle capable de se connecter au Créateur (la partie où Il s’y manifeste Lui-même) et l’autre partie où la Lumière est incapable d’entrer.

De KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 27/05/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: