Monthly Archives: janvier 2016

L’impénétrable cœur de pierre

Laitman_155Question : Pourquoi la Lumière de Hokhma à la tête de Arich Anpin est dite bloquée ?

Réponse : Le monde de Atsilout est appelé le monde de la correction, car il apparaît juste après la brisure.

Par conséquent, il est construit de telle sorte qu’aucune erreur de plus ne puisse se produire. Il possède déjà l’expérience de la brisure. Il a été témoin de cela et il est le reliquat des parties brisées. C’est la raison pour laquelle il se construit lui-même de telle sorte que la brisure ne se répète plus et ainsi la Lumière de GAR de Hokhma est bloquée. Le monde de Atsilout ne permet pas à la Lumière de GAR de Hokhma de briller vers le bas parce que c’était la raison pour laquelle elles ont été brisées. Elles ne peuvent pas recevoir une si grande Lumière dans le but de donner sans réserve jusqu’à la fin de la correction.

Il est impossible d’annuler le désir de recevoir au quatrième niveau et de surmonter le cœur de pierre. Nous n’avons pas le pouvoir de surmonter notre ego maintenant. Mais même si nous prenions toute la puissance que nous pourrions de la Lumière, nous ne serions toujours pas en mesure de recevoir le pouvoir qui puisse surmonter le cœur de pierre. Il n’y a pas une telle puissance dans le monde. Parce qu’il a été créé ex-nehilo.

Et de ce fait, la lumière n’a pas la force de fixer quoi que ce soit. Mais parce que nous avons précisément quelque chose en propre, coupée du monde, nous sommes en mesure d’exister et d’être indépendant. C’est un point très important.

Le cœur de pierre a été délibérément créé de cette façon afin que nous soyons séparés du Créateur. Notre « os Louz » (extrémité du coccyx, ndt), notre fondation, a été créé à partir d’absolument rien, et ceci est la raison pour laquelle il n’y a pas de pouvoir dans la Lumière pour corriger le rien. Mais précisément parce que nous avons quelque chose en propre qui est indépendant de la Lumière, nous pouvons exister et être indépendant. Il s’agit d’un discernement très important.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/02/14, Le Livre du Zohar

Montre-moi le monde supérieur

laitman_624_03_0Question : Un kabbaliste peut-il révéler sa conscience aux autres de sorte qu’ils aspirent à aimer les autres comme il le fait ?

Réponse : Comment pouvez-vous révéler cela ? Il n’y a aucun moyen. Comment pouvez-vous révéler les mathématiques ou la physique de pointe à un petit enfant ? Vous devez d’abord les lui apprendre.

Par conséquent, nous tenons des conférences et expliquons la structure du monde supérieur, mais nous l’enseignons théoriquement de manière abstraite en utilisant des exemples et des diagrammes.

Devrais-je vous montrer le monde supérieur de sorte que le ciel s’ouvre et que vous voyez soudainement le prochain niveau de l’évolution de la matière ? Avec quelles propriétés le percevrez-vous ?

Vous devez laisser vos attributs égoïstes en dessous et vous révéler. La règle « d’aimer ton prochain comme toi-même » vous permettra de vous découvrir et vous serez en mesure de voir le prochain niveau du monde.

Pourquoi est-ce que le Créateur a tout créé d’une manière si terrible ? Pour nous, afin de développer de nouveaux organes des sens pour le monde à venir et pour y entrer par les connexions entre nous, non pas pour corriger notre matérialité.

Mais comment pouvons-nous le faire si nous n’avons pas construit un système de perception dans les coordonnées du monde supérieur ? Comment puis-je vous le transmettre ? C’est impossible.

Premièrement, nous devons développer les sens internes du prochain niveau, et ensuite nous commencerons à le percevoir.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

De quoi parlent les livres de Kabbale ?

laitman_527_04Question : Les livres de Kabbale sont-ils écrits selon la tradition juive ?

Réponse : Les livres de Kabbale n’ont rien à voir avec une quelconque tradition. Ils expliquent comment traiter les autres et comment construire une relation entre ce monde et le plus haut monde, pour découvrir les parties secrètes de l’univers, tous les autres mondes qui sont autour de nous et qui nous gouvernent.

Ensuite, nous serons en mesure de gérer nos vies dans l’ordre inverse. En même temps, nous irons au-delà des limites physiques de nos courtes vies, de nos petites forces, et nous pourrons voir à travers le temps.

Il n’y a pas besoin de lier la sagesse de la Kabbale à aucune tradition ; un kabbaliste peut être Indien, Arabe, Norvégien ou d’Amérique du Sud, peu importe qui. La Kabbale ne dit rien sur les règles terrestres sauf une : rassembler les gens dans un unique tout intégré, tout comme la nature tout entière.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Le véritable sens des anciennes prophéties

laitman_933Question : Le prophète Jérémie a comparé l’existence éternelle du peuple d’Israël à la légitimité du soleil et de la lune dans la description de leur service de Dieu. Quel sens cela a-t-il en ce qui concerne le peuple d’Israël d’aujourd’hui ?

Réponse : Tant que nous ne comprenons pas les interprétations des écrits originaux des kabbalistes, il nous revient de nous lier à eux seulement de façon pratique.

Le peuple Juif se compose d’un groupe de personnes unies par une condition commune d’existence : l’approche mutuelle, combinée en un seul et unique organisme. Sinon, il n’existe pas. C’est ce que le prophète Jérémie voulait dire.

Les prophètes étaient des kabbalistes se trouvant à un niveau particulier de développement spirituel. Chacun de leurs mots s’exprime dans un langage allégorique, et ainsi avec des mots comme « soleil », « lune », etc., le sens ne concerne pas les objets physiques, mais les forces internes de la nature.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Le moyen d’atteindre l’harmonie avec la nature

laitman_947Question : Vous dites que tout dépend de la personne, mais que puis-je faire contre l’ensemble du pays ?

Réponse : Personne ne peut rien faire. Pour cela, nous avons besoin de grands systèmes sociaux qui comprendraient comment agir et qui seraient en mesure de se rassembler pour influencer le pays.Si la majorité en Israël comprenait qu’elle doit créer une nouvelle connexion, alors elle serait en mesure de tout influencer.

Une seule personne est incapable de changer quoi que ce soit ! Elle doit rejoindre le système qui manifeste l’unité. Nous devons apprendre comment nous unir. La sagesse de la Kabbale explique comment faire cela. C’est seulement alors que nous pouvons influencer la nation tout entière.

Lorsque les gens désirent quelque chose, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de céder. Nous n’aurons même pas besoin d’élections à la Knesset. Les gens eux-mêmes créeront un système différent de relations.

Question : Que dois-je faire pour que cela se produise ?

Réponse : Vous devez vous inscrire pour le cours de l’Éducation Intégrale et commencer à apprendre de quelle manière la nature agit sur nous et comment nous pouvons parvenir à l’équilibre avec elle, et ainsi parvenir à l’harmonie avec la nature et les uns avec les autres.

Du Webinaire sur Zahav.ru, le 13/01/16

Chacun d’entre vous a le temps

laitman_599_02Question : Comment une personne peut-elle se développer à un tel degré qu’elle puisse s’engager dans la sagesse de la Kabbale, la comprendre, l’accepter et s’élever au niveau de l’unité dans une si courte durée de vie ?

Réponse : Des gens de différents âges viennent étudier avec nous. La vie n’est pas aussi courte qu’elle paraît, mais elle est construite avec précision selon des lois qui permettent à une personne de se réaliser correctement sa vie durant. Dès l’instant où vous commencez à vous engager dans la sagesse de la Kabbale, vous avez la sensation que le temps passe vite et que vous n’avez pas assez de temps.

Mais en fait, le temps se comprime, et tout à coup vous ressentez que vous pouvez tout gérer. Voilà comment cela est arrangé depuis l’en-haut par la direction supérieure.

Vous ne vivez pas dans un monde inconnu avec des règles inconnues. Dès que vous commencez à agir vers le but de la création, vous êtes immédiatement incorporé en lui et sous l’influence de forces totalement différentes. Une personne peut commencer à étudier la sagesse de la Kabbale à l’âge de 70 ans et gérer encore toute chose. Il n’y a aucune limite.

Nous ne devons pas penser à cela. Ce n’est pas notre boulot mais celui du système de direction, qui nous révèle seulement maintenant que nous avons besoin de prendre soin de l’intégralité de toute l’humanité, un processus dans lequel nous pouvons prendre une part plus active et qui ne se fera pas sans nous.

De l’Exposé au Centre Culturel Juif de Moscou, le 24/11/15

Empêcher les prédictions du Zohar

Laitman_065Question : Comment Le Livre du Zohar peut-il prévoir tous les événements qui se déroulent maintenant, s’il a été écrit au deuxième siècle de notre ère ?

Réponse : Même si Le Livre du Zohar a été écrit il y a deux mille ans, ses auteurs étaient des gens qui ressentaient tous les processus naturels qui avaient évolué, étaient en train de changer et qui conduiraient l’humanité.

Ces processus sont des concepts que nous apprenons le long de l’axe du temps. Mais en fait, le temps n’existe pas dans l’atteinte spirituelle ; si une personne s’élève au-dessus du temps, elle peut voir tout ce qui se passe dans le monde du début jusqu’à la fin.

Si une personne est corrigée et que sa civilisation est corrigée, les événements indésirables prédits par Le Livre du Zohar n’auront pas à se produire. Sans correction, les forces rigoureuses de la nature mettront la pression sur l’ensemble de l’humanité pour nous conduire à accomplir la correction. Par conséquent, Le Zohar décrit comment tout va arriver dans le monde si une personne ne commence pas à atténuer ces forces.

Actuellement, nous sommes encore loin de l’établissement de relations harmonieuses entre nous qui rendront possible l’adoucissement de ces forces dures qui font pression sur notre développement, par conséquent tout ce que Le Livre du Zohar a prédit il y a deux mille ans se concrétise.

Avec l’aide du Créateur, nous allons réussir à empêcher la réalisation des prophéties du Zohar.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 16/12/15

Aller au-delà du corps

laitman_938_02Question : Vous êtes un kabbaliste, et je ne le suis pas. En quoi est-ce que votre niveau est-il différent du mien ?

Réponse : Une personne engagée dans la sagesse de la Kabbale commence à découvrir de nouvelles possibilités dans le but de ressentir le monde, non pas à l’intérieur de soi, mais en dehors de soi.

Habituellement, nous ressentons ce qui entre en nous et est traité dans nos sensations et notre esprit. Nous sentons cette image toute prête interne. C’est une méthode pour comprendre le monde des sensations dans nos corps, et nous vivons dans le monde sans imaginer qu’un autre monde existe.

En fait, le monde spirituel est absolument différent. Mais nous ne pouvons pas aller au-delà du cadre du corps pour faire l’expérience de la vraie réalité. La sagesse de la Kabbale vous permet de faire cela parce que, lorsque nous coopérons mutuellement les uns avec les autres, nous construisons un sens complètement différent entre nous. Ainsi, cette méthode est appelée « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Lorsque nous commençons à entrer en contact l’un avec l’autre, en même temps nous sortons de nous-mêmes et avons l’occasion de ressentir tout ce qui est en dehors de nous. C’est à ce moment-là que nous commençons à voir le monde, non perturbé par nos propriétés, éternel et parfait.

Nous devons nous élever jusqu’à ce niveau et exister à l’intérieur de lui, parce qu’il est la prochaine étape de notre développement, pas l’étape physique que nous avons déjà terminée, mais le monde spirituel.

Du Programme Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Vers le nouveau monde d’une façon raisonnable

laitman_600_02Question : Qu’arrivera-t-il au monde si l’humanité s’assoit simplement les bras croisés ?

Réponse : Si nous nous asseyons les mains jointes, alors une troisième guerre mondiale éclatera. Seule une petite quantité de personne survivrait et sera contraint d’accepter la méthode de la correcte coopération mutuelle entre elles pour atteindre un état dans lequel toute l’humanité passerait à un nouveau niveau de développement.

Nous avons déjà épuisé ce qui nous a été donné sur Terre au niveau de la nature minérale, végétale et animale, et maintenant nous avons besoin de nous élever au niveau d’Adam (Homme). Adam, similaire (Domé) à la force supérieure, est notre prochain niveau d’existence.

Nous voyons que nous sommes dans une impasse dans la science, la culture, les relations, la famille, et la coopération mutuelle entre nous. Le monde est tombé dans la drogue, ressentant la futilité et le vide de sens de l’existence. Le paradigme actuel s’est épuisé lui-même et doit être remplacé par un nouveau.

Question : Une troisième guerre mondiale est-elle vraiment nécessaire pour accomplir le processus de redémarrage ?

Réponse : Pourquoi ? Après tout, cela peut être fait sans guerre. Par exemple, un enfant méchant apprend par les coups, alors qu’un bon enfant comprend qu’il est préférable de tout faire de la meilleure et de la plus rapide des façons.

La sagesse de la Kabbale parle de ces deux possibilités, car il nous est possible d’atteindre la prochaine étape, pas automatiquement à travers des coups comme l’évolution nous l’a contraint à faire durant des milliers d’années, mais de façon raisonnable pour une intelligence honnête.

Du Programme Radio « L’Echo de Moscou », le 25/11/15

Dieu a réalisé un acte de terrorisme ?

laitman_284Commentaire : Un an après le massacre dans les bureaux du journal hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, une nouvelle édition a été publiée dépeignant Dieu sur sa couverture avec un fusil d’assaut Kalachnikov et les mains souillées de sang. Le Vatican a immédiatement protesté.

Réponse : Pourquoi le Vatican s’est-il indigné ? N’est-ce pas Dieu qui a fait cela ?! Qui crée tous les problèmes dans le monde ?

Après tout, Dieu a dit (Kiddushin 30b) : « J’ai créé le mauvais penchant. » Quelle est l’origine de tous les crimes terribles et de tout le reste ? Notre mauvais penchant que le Créateur a créé en nous, alors tournez-vous vers Lui.

Il nous a donné le mauvais penchant afin que nous nous corrigions et nous rééduquions, mais nous ne faisons pas cela. La seconde moitié de la phrase « J’ai créé le mauvais penchant… » est « J’ai créé la Torah comme une épice. » Par conséquent, il est nécessaire de prendre et d’utiliser la Torah correctement.

La sagesse de la Kabbale explique comment changer notre nature à partir d’une nature mauvaise et égoïste vers une nature bonne et altruiste. Voilà comment Dieu se révèlera devant nous correctement. Alors nous, le mauvais penchant, et le bon penchant aurons une direction correcte et nous nous élèverons au niveau du Créateur. Voilà la raison pour laquelle le Créateur a créé le mauvais penchant.

Lorsque nous utilisons une seule caractéristique sans l’autre, nous n’avons personne à blâmer excepté nous-mêmes, et de toute façon le Créateur a même créé cela en nous.

Par conséquent, il faut se tourner vers le Créateur, mais à travers la seconde moitié de Sa déclaration.

De KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 07/01/16

Page 1 des 41234