Le Créateur, un champ de bonté

Laitman_712_03Question : Pourquoi parlez-vous des forces supérieures et non pas de Dieu si la sagesse de la Kabbale se rapporte à la Bible ?

Réponse : Le mot « Créateur » se réfère à la force supérieure générale de la nature, qui est appelée la force supérieure car elle se trouve au-dessus de tout dans son pouvoir, son volume et sa taille. Il s’agit de la force de la bonté, la force de donner et du don sans réserve, qui détermine tout et comprend toute la force de la nature.

Nous pouvons découvrir, comprendre et atteindre cette force. Par conséquent, elle est appelée le Créateur, Boré, issu des mots hébreux « Bo » (« Venez et voyez »). Nous ne pouvons pas comprendre ce que dit la Torah à moins que nous la révélions, car cela ne concerne pas la foi.

Nous devons apprendre comment lire la Torah, car elle est écrite dans une langue très précise, concrète, mais secrète et allégorique. Par conséquent, elle n’est pas un roman historique, mais un code qui peut être déchiffré uniquement par l’étude de la sagesse de la Kabbale. Le Livre du Zohar est le commentaire sur les Cinq Livres de Moïse (la Torah). Nous pouvons commencer à comprendre Le Livre du Zohar en étudiant la sagesse de la Kabbale et ainsi comprendre la Torah.

Nous n’utilisons pas le nom « Dieu » afin de ne pas perturber les étudiants par des associations avec ce qu’ils imaginaient déjà être la force supérieure et le fait qu’il y ait apparemment un Dieu à l’image de l’homme qui soit assis là-haut à nous regarder, voyant tout et nous dirigeant. La force supérieure est à l’intérieur de nous, entre nous, remplissant tout l’espace. C’est le champ dont nous parlons. Ce n’est pas un champ corporel, mais spirituel qui est sur une dimension supérieure, un champ qui contient tout et affecte tout, un champ de bonté.

De la leçon de Kabbale en russe, le 15/11/15

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed