Blanchir le point noir

laitman_423_02La croissance humaine dans le monde spirituel est similaire aux phases de la lune, au renouvellement constant de la lune. La lune symbolise Malkhout, qui en soi est noire et ne brille pas mais atteint la correction à travers Ohr Hozer (Lumière Réfléchie). La correction de la lune est appelée Kiddouch (Sanctification), qui est Kodesh (Saint), ce qui signifie qu’elle s’élève au niveau de Bina à travers lequel elle est blanchie. Grâce aux corrections, le point noir se transforme en un point blanc chaque mois.

Un Hodech (Mois) symbolise Hidoush (nouveauté), et cela ne dure pas nécessairement trente jours. Cela continue même après lorsque le travail avec notre Partsouf spirituel est divisé en Rosh, Toch et Sof, chacun avec dix Sefirot dont résultent exactement trente parties. Toutefois, nous pouvons en même temps passer par des renouvellements à chaque instant parce que nous n’avons pas encore découvert les détails clarifiant notre contact avec le Créateur en tout point.

Ainsi, la chose principale maintenant est d’essayer de se construire comme un Oubar (Fœtus) à l’intérieur du groupe. Il est nécessaire d’imaginer que le groupe a l’image du Créateur, qu’il est dans la connexion et dans l’amour, et que je dois seulement devenir intégré avec lui. À travers le groupe, je serai en mesure de trouver la force qui m’aidera à m’annuler.

Je dois m’annuler en ce qui concerne tous les événements de la vie, mais cela ne signifie pas que je ne dois pas faire quelque chose, comme nous le pensons parfois à tort et nous asseyons sans bouger dans une sorte de méditation, nous annulant par rapport à quelque chose de supérieur. S’annuler signifie annuler mon égoïsme, pas l’inaction.

Je dois spécifiquement mener des actions, et il y en a beaucoup. Je dois affronter toutes les perturbations qui me cachent « Il n’y a rien hormis Lui » et, comme il est écrit (Psaumes 119: 68) : « Tu es bon et Tu fais le bien. » Je dois déterminer au-delà de toutes les perturbations que tout vient du Créateur, moi et mon entourage tous les deux.

Il y a un seul point noir, à partir duquel je fais une clarification à propos de moi-même et de l’environnement, qui veut tout noircir du point de vue de mon égoïsme. C’est uniquement ce point noir que je dois transformer en blanc, comprenant que tout vient sur ordre du Créateur, selon sa Commande, et c’est la façon d’avancer.

Si nous faisons de tels efforts et nous aidons les uns les autres, alors très rapidement nous allons atteindre un état de Oubar.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale, le 16/02/14

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed