« Faux témoin »

laitman_532La Torah, « Deutéronome », 05:17 : Ne porte point contre ton prochain un faux témoignage.

Une personne devrait constamment travailler sur elle-même en vérifiant si ses pensées, ses désirs et ses intentions sont dirigés vers le don sans réserve et si elle ne se trompe pas.

Il s’agit d’un travail très complexe qui se répète à chaque fois à un niveau méthodique de reconnaissance plus élevé et plus profond. Et chaque fois que vous passez au niveau suivant, tout ce que vous avez fait dans le passé, même avec les meilleures intentions, semble égoïste à vos yeux. Ce qui était un plus au degré inférieur devient un moins au prochain degré. Et c’est de cette manière que vous vous élevez.

Par conséquent, jusqu’à la fin de la correction, vous serez accompagné de doutes constants. Et à chaque fois vous serez convaincu qu’ils étaient corrects. Il se trouve que vous étiez vraiment en train de voler, mais vous ne le ressentiez pas à l’intérieur de vous.

Vous avez pleuré et souffert, il vous semblait que vous souhaitiez de tout cœur le bien pour tout le monde. Il y a beaucoup de gens dans le monde qui frappent leur torse en affirmant cela. Et lorsqu’ils viennent à nous, juste après quelques leçons, ils ressentent combien tout cela n’était que vide, mensonges et tromperie, et ils commencent à avancer dans les vraies dimensions.

Question : Qui est « mon prochain » ?

Réponse : C’est entièrement moi, mes états internes.

Et le « faux témoignage » est la même chose. Je témoigne moi-même, sur moi-même et au sujet du Créateur. Parce que le Créateur est aussi ce que je ressens et ce que je construis à l’intérieur de moi.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre Éternel » du 16/03/2016

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: