La délectation suprême de l’âme

La Torah, Deutéronome 23:07 : Ne t’intéresse donc jamais à leur bien-être et à leur prospérité, tant que tu vivras.

Les désirs égoïstes, appelés « Ammonites » ou « Moabites », se révèlent à chaque niveau de l’échelle que nous montons. Et à chaque fois ils sont nouveaux et plus puissants.

Tous les 125 niveaux se ressemblent ; ils ne diffèrent que de par la puissance et le volume des propriétés positives et négatives, des propriétés de la ligne droite et de la ligne gauche et du nombre de détails impliqués. En principe, la puissance du niveau dépend du nombre de désirs et d’intentions.

Lorsque nous montons, notre état devient très intégré et complexe, et c’est dans cette complexité, comprenant tous ses avantages, ses inconvénients, tout le pouvoir de notre connexion, que nous trouvons la perfection.

C’est à partir du regroupement de millions de divers types de forces, d’intentions et d’actes (depuis le début de la création, le milieu, à la fin, etc) que la perfection du Créateur est atteinte. La révélation complète de la mécanique de l’interaction du Créateur avec le désir qu’Il a créé est la délectation suprême de l’âme.

À ce propos, il est dit que « Le juste s’assoie et se délecte de l’éclat de la Shechina ». Après tout, la Lumière supérieure de la sagesse remplit toute la création, scintille et brille. Cette atteinte comprend le sens le plus élevé et le bonheur suprême que l’âme ressent.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/10/2016

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: