Monthly Archives: septembre 2017

Les gens ne changent pas, c’est vous qui changez

Question : Plus je suis gentil avec les autres, moins ils tiennent compte de mon opinion. Est-ce moi qui ai changé ou est-ce que ce sont les gens autour de moi qui ont changé ?

Réponse : Vous êtes celui qui change. Les gens ne changent pas.

Vous êtes celui qui change.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

À une nouvelle année, à un nouveau monde !

Cher(e)s ami(e)s !

Nous sommes au seuil de la Nouvelle Année, de Yom Kippour, de Souccot, de Simchat Torah, de fêtes importantes. Celles-ci représentent des concepts kabbalistiques très élevés, très profonds et très vastes. Ils nous ouvrent la porte du monde supérieur.

Je vous invite à utiliser ce temps spécial de l’année et de ces fêtes comme une présentation d’un nouveau niveau de développement humain, et à entrer dans la sensation, l’atteinte du monde qui nous entoure, du système qui nous contrôle, ce dont parle la science de la Kabbale, et à vous éveiller vraiment à un monde nouveau au cours de la nouvelle année.

Bonne année 5778 !

Tout se décide uniquement dans le monde supérieur

La vérité est que Le Livre du Zohar ne parle en aucun cas de ce monde, mais uniquement des mondes supérieurs. (Le Livre du Zohar, « Vayetze »)

Dans notre monde, il n’y a pas de changements ; nous ne pouvons rien faire à l’intérieur de lui, et pour cette raison, il n’y a rien à en dire. Nous voyons comment nous nous cognons la tête contre un mur pour essayer de résoudre quelque chose, mais en fait rien n’est résolu dans ce monde.

Tout se décide uniquement au niveau supérieur. Et notre monde n’est qu’un endroit où nous nous préparons à l’entrée vers le prochain niveau, le monde supérieur.

Notre but est de l’atteindre et de commencer à travailler en lui. Par conséquent, il n’y a pas de corrections dans notre monde ; toutes les corrections ne se déroulent que dans le monde supérieur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Le monde est-il en moi ou en dehors de moi?

Question : Tout le monde sait que Le Livre du Zohar parle de la perception de la réalité d’une personne. Il est écrit que « une personne est un petit monde ». Autrement dit, le monde entier est à l’intérieur d’une personne. Si tout est en moi, alors comment se peut-il que quelqu’un de l’extérieur intervienne dans ma réalité et puisse même me nuire ?

Réponse : Il n’existe pas en dehors de vous. Il est à l’intérieur de vous.

Vous vivez de telle sorte qu’il existe des qualités et des forces antagonistes en vous. Cependant, puisque vous n’avez pas encore atteint un état d’harmonie intérieure, au lieu de voir toute la négativité en vous comme une mauvaise combinaison intérieure, une opposition et un antagonisme de qualités et de forces, vous le voyez de l’extérieur.

Tout cela vous permet de vous corriger intérieurement. On vous montre spécifiquement tous les défauts de l’extérieur, de sorte que ce que vous devez corriger en vous-même soit clair. Après tout, vous ne ressentez pas cela en vous-même.

Question : C’est-à-dire, idéalement, il serait bien de ressentir tout cela à l’intérieur de moi ?

Réponse : Si vous pouviez corriger cela à l’intérieur de vous, alors à l’extérieur vous ne verriez qu’une simple Lumière blanche, la qualité de l’amour.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/02/2017

Pourquoi les dinosaures ont-ils disparu ?

Question : Pourquoi les dinosaures ont-ils existé durant des centaines de millions d’années ? Un kabbaliste sait-il ce qui les a fait disparaître ?

Réponse : Toute vie minérale, végétale, animale et humaine se transforme progressivement en formes supérieures.

C’est pourquoi l’ancienne fougère et autres plantes se sont éteintes, tout comme d’autres types d’animaux. Même les minéraux ont changé. Selon les chercheurs, vous pouvez dire combien de millions d’années a une certaine pierre. Tout se passe naturellement.

Il en va de même pour les gens. Il suffit de regarder combien sont différentes les personnes vivant aujourd’hui de celles qui ont vécu il y a cent ou mille ans. Même dans leur apparence, sans parler de leur niveau de conscience.

Si je devais enseigner la Kabbale aujourd’hui de la façon dont Aristote et Platon ont écrit sur elle, en prétendant que l’âme dépend de comment une personne respire profondément, on se moquerait de moi. Pouvez-vous imaginer ce que les grands penseurs du passé ont écrit ? Avec une profonde inspiration et expiration, nous remplissons notre âme. Et ils ont vraiment cru que c’était cela l’âme.

Aujourd’hui, ces grands esprits de leur génération ressembleraient à des garçons stupides s’ils restaient au même niveau parce que le désir en constante évolution nous développe. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous comparer aux autres générations.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Les trois phases de l’évolution humaine

Question : Comment Abraham a-t-il atteint la spiritualité par lui-même, sans aucune aide, alors que nous avons besoin d’un groupe, de livres et d’un enseignant pour atteindre les forces supérieures ?

Réponse : A l’époque, d’Adam à Moïse, les gens l’ont tous atteinte d’une manière complètement différente.

Au cours des 2 000 premières années de l’évolution humaine, il y avait des âmes spéciales avec une illumination spéciale, appelées Chabad.

Au cours des 2 000 ans qui ont suivi, les âmes étaient plus grossières et sont appelées HGT, ce qui se réfère à la génération de l’Égypte, puis à la génération du désert et à la génération du Premier et du Second Temple.

Maintenant, ce sont les 2 000 dernières années où les âmes les plus basses descendent dans notre monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Pourquoi les mondes ont-ils été créés avant l’âme ?

Question : Pourquoi les mondes ont-ils été créés avant l’âme ?

Réponse : Parce que les mondes illuminent plus (un ego plus petit) et ont un désir inférieur au désir général créé par le Créateur. Chacun de ces désirs aux niveaux 0, 1, 2, 3 ou 4 construit son système, qui est composé de cinq Partzoufim sur fond de Lumière supérieure. Chaque Partzouf est composé de cinq Sefirot, etc, et elles constituent des cercles concentriques dans lesquels l’âme existe.

Question : Est-il possible de voir les mondes parallèles à notre monde dans lesquels les niveaux de la nature minérale, végétale et animale ont été créés pour la première fois et seulement alors l’homme a été créé dans cet environnement ?

Réponse : Oui. C’est exactement la même chose. C’est ainsi que l’homme a été créé dans les mondes et il commence aussi à se développer selon un système de 0, 1, 2, 3 et 4, les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature. Lorsqu’elle complète son développement, la nature humaine est également divisée selon les mêmes niveaux : 0, 1, 2, 3 et 4 et ainsi de suite. Cela signifie que chaque partie est divisée en sous-parties et en leur propres sous-niveaux.

Question : Cela signifie-t-il que ces mondes sont aussi des désirs, mais qu’ils sont plus grossiers ?

Réponse : Ce sont des désirs du niveau minéral. Un crayon, par exemple, a un désir qui se résume à préserver la forme et l’attribut de son créateur.

Question : Y a-t-il un crayon dans le monde spirituel ?

Réponse : Bien sûr. C’est une force spirituelle par laquelle l’homme peut écrire ses pensées à propos de son désir. Un désir est le cœur.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/05/2017

Élever l’idéal au-dessus du niveau matériel

Le Baal HaSoulam, La Dernière Génération : L’éthique ne peut pas compter uniquement sur l’éducation et l’opinion publique, car l’opinion publique nécessite uniquement ce qui est en faveur du public. Par conséquent, si quelqu’un vient et prouve que la moralité nuit au public et que la vulgarité est plus avantageuse, ils élimineront immédiatement la moralité et choisiront la vulgarité, comme l’atteste Hitler.

C’est une attitude très simple et pratique. Nous devons élever l’idéal au-dessus du niveau matériel. L’humanité ne doit pas œuvrer pour elle-même et pour sa société parce que nous ne trouverons pas la vérité dans la société ni en nous-mêmes. Elle ne se trouve que dans l’élévation au-dessus de nous-mêmes, c’est-à-dire dans l’unité avec la force supérieure de la nature.

Si nous aspirons à l’idéal au niveau de notre monde, alors un nouvel Hitler viendra et tout le monde le suivra parce que dans notre monde, il n’y a pas d’idéal qui se trouve au-dessus de nous.

Question : Est-ce pareil si nous inondons la société d’idées éducatives et éthiques ?

Réponse : Il n’y a rien qui puisse vous aider. Nous n’avons besoin que de la Lumière supérieure et de son influence ; nous pouvons seulement l’attirer à travers la connexion correcte selon la méthode kabbalistique.

Question : Le Baal HaSoulam ne nie-t-il pas complètement l’éducation au niveau de ce monde ? Il croit que cela mènera toujours au Nazisme d’une manière ou d’une autre.

Réponse : Oui. Nous voyons qu’aujourd’hui tout recommence. Surtout à notre époque où l’égoïsme agit constamment et nous ramène au nazisme.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 26/06/2017

Rapide comme l’aigle en son vol

La Torah, Deutéronome 28:49-50 : Le Seigneur lancera sur toi une nation lointaine, venue des confins de la terre, rapide comme l’aigle en son vol ; nation dont tu n’entendras point la langue, nation inexorable, qui n’aura point de respect pour le vieillard, point de merci pour l’adolescent !

De telles qualités égoïstes que vous n’avez jamais suspectées commencent à monter en vous. Elles vous asservissent de plus en plus avec de nouvelles instructions égoïstes, et même si vous leur résistez, vous obéissez malgré tout. Et en obéissant, vous devenez même un plus grand admirateur pour les accomplir. Et vous réalisez tout cela !

Un problème intérieur très intéressant se révèle en vous. D’une part, vous vous torturez dans votre aspiration à accomplir les instructions égoïstes, et d’autre part, vous avez honte et vous ne pouvez pas le faire, mais vous le faites quand même.

Il est écrit : « Rapide comme l’aigle en son vol ; nation dont tu n’entendras point la langue. » Ce sont de nouvelles qualités égoïstes qui se révèlent chez une personne, et elle ne les comprend même pas ; elles la contrôlent instinctivement.

Bien qu’elle ait des idées sur l’honnêteté, sur les bonnes relations et les obligations, il n’en reste plus rien par rapport aux parents, aux enfants ou à la société. L’égoïsme règne directement à l’intérieur de la personne, jusqu’au bout de sa nature.

De KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/12/2016

Existe-t-il une autre création ?

Question : Une autre création existe-t-elle ? Si oui, y a-t-il un autre Créateur ?

Réponse : Pas à notre connaissance (j’ajoute « notre » parce que les kabbalistes parlent uniquement de ce à quoi nous appartenons ou de ce qui nous appartient).

Atzmouto (le Créateur) est-il totalement indépendant de nous et y a-t-il des espaces et des créations arrangés selon un principe différent que nous ne connaissons pas et que nous ne pouvons pas connaître parce que nous sommes créés uniquement dans le désir de recevoir ? Mais cela devrait nous conduire à une similitude avec le Créateur, ce qui signifie atteindre ce qu’Il est par rapport à nous.

Cela s’appelle la phase finale de la correction. Mais après cela, il y a d’autres états dans lesquels nous continuerons probablement notre accomplissement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/03/2017

Page 1 des 3123