Ne mélangez pas différentes méthodes

Question : Ce qui m’a amené au Centre d’Éducation de la Kabbale Bnei Baruch était l’étude de la numérologie, du tarot et de la guematria (des lettres et des mots), que je croyais être des dérivés de la sagesse de la Kabbale.

Mais il s’est avéré que tout cela n’est pas considéré comme la sagesse de la Kabbale. Devrais-je développer mes passes-temps ou vaudrait-il mieux les abandonner totalement et me concentrer entièrement sur le travail dans le groupe et sur l’étude ?

Réponse : Ce n’est pas à moi de vous dire que faire. Une personne choisit elle-même ses hobbies. Selon la sagesse de la Kabbale, « Il n’y a pas de contrainte dans la spiritualité » et c’est la raison pour laquelle nous n’essayons pas de persuader quelqu’un de nous rejoindre, mais simplement d’offrir la méthode et de l’expliquer. Ceux qui nous rejoignent étudient selon cette méthode et peuvent s’intéresser à n’importe quelle autre méthode ailleurs.

Personnellement, je conseille fortement de ne pas mélanger différentes méthodes, de ne pas les confondre, et de ne pas essayer de les compléter. Si vous le faites, vous ne trouverez ni le début ni la fin de celle-ci, et vous vous sentirez finalement très désorienté physiquement, moralement et spirituellement. Par conséquent, concentrez-vous sur une seule chose et engagez-vous entièrement.

Si la méthode que vous avez choisie ne vous satisfait pas, vous pouvez partir et aller où vous le souhaitez, mais vous devriez étudier et faire une seule chose. Aucun bien ne sortira du mélange de différentes méthodes, car en ne connaissant pas une méthode ni l’autre, vous ne pourrez pas les évaluer. Cela ne marchera pas.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 12/03/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: