La spiritualité n’est pas divisée en parties

Question : Le Baal HaSoulam a écrit que dans la spiritualité, rien n’est divisé en parties. Alors, d’où vient le concept de division en dix Sefirot ?

Réponse : Le concept que la spiritualité n’est pas divisée en parties signifie que vous ne pouvez pas prendre une partie d’un Partzouf donné (un système spirituel) et faire ce que vous voulez avec.

Dès que vous en extrayez une partie, sa structure devient immédiatement complexe et comprend dix Sefirot. En d’autres termes, chaque grain de sable, ou quoi que ce puisse être, est composé de dix Sefirot : cela est vrai tant pour l’ensemble que pour la partie, que pour chaque partie d’une partie et pour toute partie de l’ensemble.

Il est impossible de déconnecter et de séparer les dix Sefirot ; il ne peut pas y en avoir moins. S’il semble y en avoir plus de dix, c’est que ces dix Sefirot ont été agrandies. Dans tous les cas, leur nombre sera dix, ni plus ni moins. En d’autres termes, ils peuvent être d’avantage qualitativement, mais pas quantitativement.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: