Qu’est-ce qui vexe un kabbaliste ?

Question : Un kabbaliste a-t-il un sentiment de ressentiment ? Qu’est-ce qui vous vexe ?

Réponse : Je ne me vexe pas, mais je m’irrite plutôt. Et je ne suis irrité que par une chose : si une personne a un libre arbitre et qu’elle ne s’en rend pas compte. Elle a reçu la direction et le soutien et elle ne fait pas d’efforts pour les mettre en œuvre.

Et il n’y a rien avec quoi être offensé de la part des gens ordinaires. Qui sont-ils ? Des créatures entièrement dirigées. Prenez l’offense du Créateur.

Vous n’avez pas à être vexé par le Créateur. Il est l’Absolu pour vous. S’Il ne fait pas quelque chose, cela signifie que vous ne mettez pas en pratique quelque chose.

Question : Si une personne ne s’offense de rien, est-ce que cela signifie qu’elle est heureuse ?

Réponse : Je suis heureux. On ne peut pas dire que je ne m’offusque pas du tout parce qu’un kabbaliste est aussi humain. Il tombe soudainement et se lève, se déconnecte soudainement du Créateur et de son état spirituel et réagit d’une manière ou d’une autre à tout de manière différente, puis revient à son état précédent.

On nous donne de telles métamorphoses. Mais elles sont toutes nécessaires pour souligner que nous travaillons avec l’Absolu.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: