Comment un kabbaliste traite-t-il la souffrance ?

Question : Quel est le degré de résistance d’un kabbaliste aux sensations de souffrance, de vide et de déception ?

Réponse : Un kabbaliste est sensible à la souffrance physique. Tout comme chacun existant dans des corps physiques, il reste un animal et perçoit aussi tout. Il n’y a pas de différence entre lui et les autres en cela.

Une autre question est son attitude envers la source de la souffrance. Il Le justifie pleinement parce qu’il comprend à quel point cela l’aide à rompre avec l’égoïsme. Par conséquent, un kabbaliste se rapporte à la maladie et aux autres adversités tout à fait différemment.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: