La tache blanche sur la carte de l’univers

Notre travail est de découvrir où nous avons le libre arbitre et comment l’utiliser correctement. Tout vient du Créateur : la Lumière, le désir de donner sans réserve et le désir de recevoir du plaisir. Mais où trouvons-nous quelque chose qui dépende de nous lorsque la Lumière et le désir entrent en contact et interagissent l’un avec l’autre ?

Le Créateur a-t-il laissé intentionnellement cette zone libre, le tiers médian de la Sefira Tifferet, où l’indépendance nous a été donnée ? Ou est-ce qu’Il ne fait que le prétendre et se soucie tranquillement de nous comme si nous étions de petits enfants pensant que nous sommes seuls à la maison ?

Le libre arbitre se réalise uniquement dans le groupe, dans la dizaine. C’est là que le Créateur se révèle. Le point de contact entre moi, le groupe et le Créateur est l’endroit où je révèle cette zone libre dans le désir, dans la pensée et dans l’action : la tache blanche, la terra incognita, la terre inconnue.

Extrait de la 3ème partie de la leçon de Kabbale, « Le Créateur désire être découvert » (Préparation pour le Congrès 2018) du 14/01/2018

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: