Quand la génération est indigne

Remarque : Le Baal HaSoulam a écrit que les désirs des gens commenceraient à se développer pour la spiritualité durant la période dans laquelle il vivait.

Mon Commentaire : Si on m’avait dit il y a vingt ans que je donnerais des conférences partout dans le monde, je ne l’aurais certainement pas cru.

Question : Aurait-il été possible de voir cela en fonction de ses racines spirituelles ?

Réponse :  Non

Question : Pouvez-vous voir ce qui se passera dans 20 ans ? Par exemple, au lieu de 120 groupes, aurez-vous 220 groupes ?

Réponse : Cela ne dépend pas de moi. Le Baal HaSoulam voulait aussi tout faire rapidement ; mais il n’a pas réussi. Ils lui ont même interdit de publier ses livres. Mais il espérait toujours qu’il serait capable de les imprimer et de les publier.

Remarque : Il est étonnant que le Baal HaSoulam, un kabbaliste de si haut niveau, ait cru que sa génération était indigne de ces livres.

Réponse : Il a compris que la génération ne le méritait pas parce qu’elle lui a interdit de publier ses livres. Et nous progressons malgré tout et nous avons même un autre niveau de diffusion. Nous pouvons faire de la publicité dans les journaux, nous avons notre propre voix sur les réseaux sociaux et ainsi de suite. Mais ce n’est toujours pas suffisant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/12/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: