Le passage vers le monde supérieur

La loi principale de la Torah est « Aime ton prochain comme toi-même ». Toutes les autres règles, lois et conditions devraient être dirigées vers la connexion de tous les gens dans un seul système commun appelé « Adam ».

À la suite du soi-disant « Péché de l’Arbre de la Connaissance », ce système s’est brisé en plusieurs petites parties, désirs, dont chacun est à l’intérieur de tout le monde ; ces désirs migrent de corps en corps, d’organisme en organisme.

À partir de maintenant, nous devons progressivement connecter ces parties brisées entre elles jusqu’à ce qu’elles soient si étroitement liées qu’elles représentent un seul et unique désir.

Question : Il est écrit dans la Torah que la condition pour recevoir est de devenir comme un seul homme avec un seul cœur. Le cœur est un désir. Qu’est-ce que cela signifie « comme un seul homme » ? Après tout, chacun est encore un individu.

Réponse : Il n’y a pas d’individualité ici. Cela devrait se manifester par le fait que, du point de vue de mon individualité, je progresse vers le même but, comme n’importe qui d’autre. Après tout, nous sommes tous différents, mais nous avançons vers le même objectif : l’unité. Dans la connexion entre nous, même s’il n’y a que dix personnes, nous trouvons un passage vers le monde d’après.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/08/2017

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed