Diffuser la Kabbale : le carburant pour la correction

Depuis le Ari, la sagesse de la Kabbale a pu se répandre au sein de toutes les nations du monde. Après tout, le monde est entré dans l’ère du Machiakh (Messie), et par conséquent toute propagation de la connaissance de la Kabbale est favorable à la correction du monde.

Et avant cela, il y avait une interdiction de diffuser la Kabbale, car elle accélérait le développement du monde, ce qui était préjudiciable au peuple d’Israël. Il s’est avéré que les forces égoïstes ont accéléré leur développement, dépassant le développement des forces du don sans réserve, c’est-à-dire d’Israël. (1)

Le prophète Isaïe a dit que les nations du monde porteront les filles d’Israël sur leurs épaules jusqu’au Temple, c’est-à-dire vers la fin de la correction, pour une adhésion complète entre le Créateur et les créations. Gravir la montagne du Créateur est une lourde tâche, qui dépasse les capacités du peuple d’Israël (des désirs légers, des désirs pour le don sans réserve). Par conséquent, la diffusion de la sagesse de la Kabbale au sein des nations du monde est tellement nécessaire : c’est le moteur qui poussera toute la correction en montant jusqu’au Machiakh. (2)

Extrait de la 3ème partie de la leçon de Kabbale, Écrits du Baal HaSoulam, « Le Shofar du Messie » du 16/04/2018

(1) : à 0 minute 0 seconde
(2) : à 7 minutes 40 secondes

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: