Double citoyenneté

Après s’être établi dans le monde spirituel, une personne transfère de petites parties du trésor du Roi de l’ancien à un nouvel état jusqu’à ce qu’elle les transfère toutes. Et bien qu’elle ne voit pas le fruit de son travail, elle essaie de croire qu’elle travaille correctement.

L’ancien état d’origine est en moi et en chacun de nous. J’y ai pris grand soin et ai accumulé beaucoup de biens là-bas : c’est toute ma propriété, tout à moi ; c’est ce qui me donne une sensation de la vie, de confiance. Tout m’appartient et personne n’est autorisé à y toucher !

Et soudainement, je décide que la chose la plus importante pour moi est précisément ce qui est en dehors de mon corps, c’est-à-dire les autres personnes, et je veux le leur transmettre. Et puis je commence à rassembler les désirs avec les remplissages hors de moi-même et à les transmettre à tout le reste. Je m’attends à ce que ce soit mon deuxième état.

En réalisant ce travail, je commence à comprendre qu’en fait, seule l’attitude que j’ai créée en moi-même maintenant avec l’aide de la force supérieure et en agissant pour le bien de ce qui est hors de moi est la seule forme correcte de comportement.

Cela me donne la liberté, me permet de ne pas m’attacher à mon désir d’avoir du plaisir, de ne pas vivre à l’intérieur de lui, mais de passer au désir de donner sans réserve, à l’étape de Bina. De cette façon, nous passons de ce monde au monde supérieur. (1)

Extrait de la 1ère partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Leçon sur le sujet : « Attaquer la Connexion » du 11/06/2018

(1) : à 46 minutes et 30 secondes

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed