Révéler l’inconnu

Question : Les scientifiques de notre monde sont constamment en conflit et en désaccord. Chacun favorise sa propre théorie. Comment cela fonctionne-t-il parmi les scientifiques kabbalistes ?

Réponse : Si un scientifique kabbaliste sait clairement où il existe et parle seulement à partir du niveau de ses atteintes sans traverser quelque chose qu’il n’a pas révélé, alors il est un vrai scientifique et ses conclusions peuvent être fiables.

Si un kabbaliste est incapable de définir clairement où il existe et qu’il peut légèrement « outrepasser » sa limite, alors ses atteintes dans ce domaine ne sont pas réellement vraies. Alors, il a toutes sortes de suppositions, de théories, d’hypothèses et parfois d’erreurs. Les kabbalistes eux-mêmes écrivent sur ce sujet.

En particulier, le Baal HaSoulam a écrit un livre sur un grand kabbaliste du 17ème siècle qui a incorrectement décrit toute une phase d’atteinte de la nature supérieure. Dans la Kabbale, comme dans toute autre science, cela a sa place.

Les kabbalistes, tout comme les autres scientifiques, peuvent avoir des différends et se critiquer. Cela peut s’exprimer à travers leurs connaissances, leurs hypothèses, leurs dessins ou bien d’autres choses.

En d’autres termes, la Kabbale est comme la science ordinaire où une personne est confrontée au fait de révéler quelque chose d’inconnu.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 11/03/2018

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: