L’amour dans la spiritualité

Question : Pourrons-nous jamais remplacer des mots comme « amour » et « don sans réserve » par des termes plus pratiques ?

Réponse : Non, mais nous allons commencer à les comprendre correctement. Vous ne pouvez pas remplacer ces mots parce qu’en termes spirituels, ils expriment la vérité. Dans notre monde, nous les déformons et les utilisons de manière complètement incorrecte.

Si une louve nourrit son petit et en prend soin, on considère qu’elle suit son instinct, pas son amour. L’amour entre un homme et une femme est aussi instinctif. Quel que soit le spectre de relations dont nous parlons (mère et enfant, homme et femme), il s’agit de l’amour instinctif. Le véritable amour s’appelle le don sans réserve, lorsque vous prenez le désir d’une autre personne et le remplissez.

Question : Ne serait-il pas plus facile de changer ce mot plutôt que de convaincre l’humanité que ce n’est pas de l’amour ?

Réponse : Je pense que l’humanité perdra vite ses illusions avec son vocabulaire et va commencer à corriger cela par elle-même. Ce ne sont que des mots, qui sont des impulsions, qui se rapportent à une auto-gratification purement égoïste.

Le fait est que l’humanité n’a jamais écrit sur l’amour, il n’y avait même pas de telles chansons. Elles sont apparues au Moyen Âge, à partir de la Renaissance. Auparavant, l’amour signifiait notre relation avec le Créateur ou une relation spéciale autre que physique entre des personnes. Une telle compréhension du terme « amour » telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a jamais existé.

En termes « d’unité » mondiale, c’est une autre histoire. Nous entendons ici l’unité entre les gens dans le but d’atteindre l’objectif le plus élevé, d’atteindre le sens de la vie.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/08/2018

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed