La carte du destin

laitman_448Dans le calendrier juif, il existe des corrélations spéciales entre les dates. C’est parce que le système spirituel a un instrument appelé Zeir Anpin (ZA), qui revêt Malkhout, et la Lumière de Bina y pénètre d’en haut.

Zeir Anpin a des ouvertures ou des trous particuliers, à travers lesquels il éclaire Malkhout. Lorsqu’un trou correspond au récepteur, Malkhout, l’âme, alors la Lumière y pénètre et on l’appelle « Mazal » (le destin d’une personne).

Il existe des corrélations spéciales entre les jours et les nuits et entre différents moments. Par exemple, quelque chose qui peut être fait un certain jour et à une heure de la nuit particulière, peut également être fait à un jour différent et à un moment différent, et les résultats seront pratiquement les mêmes.

Nous voyons dans quelle mesure nous sommes touchés par la Lumière de Bina. Selon Zeir Anpin et Malkhout, nous nous plaçons chaque fois dans un nouveau destin.

Dans le Judaïsme, les cartes astronomiques ont été assemblées il y a très longtemps. Christophe Colomb, Newton et d’autres scientifiques ainsi que des voyageurs les utilisèrent. Abraham lui-même était un grand astronome et astrologue.

À l’époque d’Abraham, l’astrologie n’était pas comme aujourd’hui. Elle reposait sur un lien clair entre le positionnement des étoiles, de la Lune, de la Terre et du Soleil vis-à-vis de chaque personne, par rapport à son âme, en tenant compte du moment où elle a été conçue, où elle est née, etc.

Si nous savions tout cela, nous saurions ce qui va arriver à chaque personne et comment elles agiront : leur destin serait connu. Il n’était pas nécessaire de prédire l’avenir, c’est la carte de notre destin.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 30/12/2018

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: