Le commencement d’un travail spirituel sérieux

Les kabbalistes disent : « Il n’y a rien hormis Lui. » Nous devons révéler cela afin d’atteindre, dans la connexion entre nous, une source unique, l’unicité du Créateur.

Dans la mesure où nous nous connectons, en étant très différents et très éloignés les uns des autres, nous commençons à créer une nouvelle qualité, un sens de l’unité à l’intérieur de nous, qui est atteint par une combinaison d’opposés. Sans détruire nos désirs égoïstes (il est impossible de les détruire), sans les abolir, nous essayons de créer un seul tout à partir de tout ce qui est en nous.

D’habitude, avant de venir à un congrès, nous pensons que nous allons nous rassembler et commencer à investir toutes nos forces dans la connexion, en nous annulant nous-mêmes. Pourtant, lorsque nous arrivons à cet endroit, il s’avère soudain que nos pensées et nos désirs ne sont plus les mêmes qu’auparavant et que nous voulons déjà autre chose.

C’est le début de notre travail sérieux sur nous-mêmes. Nous commençons à recevoir toutes sortes de perturbations, et ce sont elles qui devraient nous alerter pour créer une connexion au-dessus d’elles.

Mais nous n’essayons pas de révéler des interférences, nous essayons simplement de nous connecter et ce faisant, nous révélons de plus en plus de perturbations. Cela nous donne l’occasion de nous élever au-dessus d’elles et de créer un seul désir, un seul système.

Extrait du Congrès de Moldavie, Leçon 0 du 05/09/2019

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed