Pour l’amour des amis

Question : Lorsqu’il y a un désir de faire plaisir à un ami, on s’oublie. En théorie, ce seul désir devrait-il suffire à m’annuler ?

Réponse : Oui, peut-être, pour l’instant. Cela changera probablement plus tard. Que signifie satisfaire un ami ? Cela signifie que vous êtes prêt à tout sacrifier si seulement il reçoit ce qu’il veut.

Question : Mon désir de satisfaire l’ami est-il égoïste ?

Réponse : Peu importe qu’il soit égoïste. Pour le moment, je ne vérifie pas si c’est égoïste ou non. Je ne suis pas encore en mesure de peser l’égoïsme et l’altruisme. Je suis prêt à satisfaire l’ami de ce qu’il veut. Ceci s’appelle l’aimer.

Ensuite, il y a des degrés que je vais gravir et je vais découvrir que c’est de l’amour égoïste, et en fait, pas même de l’ami, mais de moi-même, pour satisfaire mes désirs de cette manière.

Nous apprenons qu’aimer un ami n’est possible qu’au-dessus de la haine de soi. Il faut ressentir la haine de soi et ressentir tout autant l’amour pour les autres. Ce sera alors l’amour pour un ami et non pour mon nouveau désir, car il s’agit d’une auto-illusion.

Extrait du congrès en Moldovie, « Premier Jour », « Se dissoudre dans les amis », Leçon n°1, du 06/09/2019

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: