Géographie spirituelle, partie n°3

laitman_294.4Une sensibilité de kabbaliste

Question : Vous êtes souvent allé avec votre professeur au Kinneret (Lac de Tibériade). Est-ce que cela a quelque chose à voir avec Bina ?

Réponse : Lui et moi avons voyagé presque partout dans le pays, et à chaque endroit nous avons en effet ressenti des influences différentes.

Nous avions une petite maison au Kinneret où nous sommes venus et avons vécu plusieurs jours. Nous l’avons fait périodiquement, une fois tous les quinze jours.

Question : Un kabbaliste peut-il ressentir des forces qui influencent cette Terre ? Peut-il en quelque sorte attirer ces forces ?

Réponse : Bien sûr, nous avons attiré de la force à partir de là, beaucoup de force.

Question : Pouvez-vous faire cela en Sibérie ou à New York ?

Réponse : Non. Tout d’abord, nulle part sauf en Israël. Deuxièmement, dans le nord près de Tibériade, au Mont Méron, il y a de grands espaces spirituels où l’on tombe simplement dans certaines forces spirituelles.

Cependant, seules les personnes prédisposées à cela, qui ont développé une telle sensibilité à l’intérieur d’elles et peuvent se brancher sur la même fréquence, peuvent les ressentir.

Ce n’est pas du mysticisme ou de la méditation. Nous parlons de ceux qui étudient la Kabbale. Ils ressentent et comprennent la différence entre ces forces.

Inversement, aux endroits que les gens ordinaires considèrent comme spirituels, les kabbalistes sont assez prosaïques, ils ne leur prêtent pas attention et ne leur accordent aucune force, influence ou source spirituelle.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 28/01/2019

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed