Les gens en guerre

laitman_934Le Zohar Pour Tous, « Aharei Mot », 65 : Comme cela est bon et comme c’est agréable. Ceux-là sont les amis, car ils s’assoient ensemble de manière inséparable. Au début, ils semblent être des gens en guerre, souhaitant s’entre-tuer. Puis ils reviennent à un état d’amour fraternel.

En étudiant la Kabbale et en nous efforçant de nous unir dans la dizaine, nous commençons à ressentir à quel point nous sommes séparés les uns des autres, à quel point nous sommes opposés.

À cela, lorsque nous essayons de nous connecter dans la dizaine, nous recevons quelque chose pendant un certain temps. Mais dès que nous atteignons un bon état de connexion, il y a une rupture immédiate, un refroidissement, une distance et un brouillard entre nous, au point que nous ne voulons pas nous regarder ou nous parler les uns les autres.

Et encore une fois, nous devons travailler pour nous connecter ensemble. Après tout, si nous voulons recevoir l’aide du Créateur (et sans cette aide nous n’avancerons pas), nous devons être ensemble dans un seul système.

Nous devons ainsi travailler à nouveau sur nous-mêmes. L’importance du but, l’importance d’atteindre le Créateur, l’importance de parvenir à l’ouverture de l’âme déterminent notre aspiration les uns pour les autres. Au nom de cela, nous commençons à nous rapprocher, et nous avançons encore jusqu’à la prochaine rupture.

De ce fait, nous nous dirigeons constamment vers l’objectif : montée-chute, pause ; montée douce et chute brutale, et comme cela de nombreuses fois.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 29/12/2019

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed