La générosité inépuisable de la nature

laitman_263Question : Croyez-vous que même si, Dieu nous préserve, seulement 15 % de la population mondiale survivait, cela les éloignerait même d’un iota de leur égoïsme ou de leur individualisme plutôt que de les rendre amers ?

Réponse : En aucun cas, cela ne changerait rien. Je n’ai jamais laissé entendre que nous devrions réduire la population. Je n’ai jamais dit que le coronavirus devrait amoindrir les masses, s’en prendre aux personnes âgées ou malades, ou à n’importe qui d’autre. Pas du tout.

Notre monde, comme l’a écrit le Baal HaSoulam, peut nourrir des dizaines de milliards de personnes. Nous disposons d’une vaste quantité de terrain sur Terre qui est non cultivée. Utilisée correctement, cette terre peut nourrir encore 20 à 30 milliards de personnes. Il n’est pas nécessaire de la détruire.

Si nous réduisons notre intrusion brute dans la nature, l’air et l’eau deviendront propres et purs, des poissons apparaîtront, des animaux reviendront qui n’ont pas été vus depuis longtemps. Tout dépend de notre attitude correcte envers la nature et non de notre quantité.

Lisez ce qui est publié dans les journaux et sur Internet : il y a divers animaux sauvages qui n’ont plus peur d’être près de nous. Cela fait seulement un mois ou deux et nous pouvons voir des changements se produire dans la nature.

La nature est prête, elle veut que nous ayons la bonne attitude à son égard et, par conséquent, elle y répond. Je ne pense pas qu’il faille beaucoup de temps pour que les changements se produisent une fois que l’homme commence à comprendre, même dans une faible mesure, son rôle intégral dans le système.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/04/2020

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed