Un voyage de 3000 ans

laitman_961.1Question : Il y a 3 000 ans, les gens ont découvert la loi de la garantie mutuelle : aimer son prochain. C’était déjà écrit à l’époque. C’est la même loi qui existe au niveau des particules élémentaires.

Comment se fait-il que nous connaissions cette loi depuis des milliers d’années, mais qu’elle ne nous aide pas ? Nous ne pouvons toujours pas équilibrer notre égoïsme en aucune façon, n’est-ce pas ?

Réponse : Mais cette loi est contraire à notre nature. Notre nature cherche à s’exalter, à tout soumettre à elle-même, à tout absorber en soi, sans rien donner à personne, sans considérer personne. C’est la loi de l’égoïsme qui existe en chaque personne.

Je ne suis pas seulement comme les animaux, traînant une carcasse pour moi et ne la partageant avec personne. Je veux subjuguer chacun, afin que tout le monde soit mes esclaves, rampant devant moi. Je veux un pouvoir absolu sur le monde entier. Si quelqu’un pense que ce n’est pas le cas, il ne se connaît tout simplement pas bien.

Question : Si les gens, il y a quelques milliers d’années, savaient déjà que l’amour couvrirait tous les péchés et n’y sont pas parvenus, est-ce que des milliers d’années doivent peut-être s’écouler avant d’y arriver ?

Réponse : Peut-être. Je ne dis pas que cela devrait prendre fin aujourd’hui. Mais nous y arrivons. Nous nous dirigeons vers la reconnaissance du mal, soit que nous ne pouvons pas vivre à l’intérieur de notre nature. Par cela, nous nous tuons et mettons en danger la vie sur Terre. Nous devons en quelque sorte nous élever au-dessus de notre égoïsme, au-dessus de nos instincts, et parvenir à une interaction intégrale.

Extrait de KabTV, « L’Ère Post-Coronavirus » du 16/04/2020

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: