Monthly Archives: juillet 2020

Un combat dans lequel nous sommes tous

laitman_220Question : Dans la lutte contre le coronavirus, il est clair que nous avons déjà reçu un cerveau mondial : les informations et l’expérience divergent dans tous les pays.

Comment pouvons-nous atteindre un cœur mondial ? Comment ressentons-nous les autres ? Et de quels sentiments parlez-vous ? Les médecins qui sauvent des vies en travaillant 16 heures par jour ne le font-ils pas par sentiment ? Après tout, de nombreuses personnes ont le choix de ne pas travailler.

Réponse : Je ne pense pas que les médecins aient le choix de travailler ou pas. Je ne pense pas qu’ils décident eux-mêmes de rester à la maison. En principe, leur profession et les circonstances n’excluent pas le sacrifice de soi.

Mais le fait est que le moment est venu de comprendre que nous sommes connectés les uns aux autres, et que chaque pays ne peut pas se préoccuper uniquement de lui car le virus n’a pratiquement pas de frontières.

Comment il se transmet et comment il survient, nous ne le savons toujours pas. Par conséquent, tout le monde doit participer à lutter contre lui. Jusqu’à présent, c’est le meilleur résultat que la pandémie nous ait apporté.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 30/04/2020

Entre l’égoïsme et le Créateur

laitman_220Question : Lorsqu’une personne s’élève au-dessus de l’égoïsme, voit-elle qu’il n’y a pas d’égoïsme ?

Réponse : Au contraire, elle voit l’égoïsme et comment elle s’élève au-dessus.

C’est impossible sans l’ego, qui ne disparaît pas. Nous l’équilibrons simplement avec la bonne force de la nature, le Créateur.

Le Créateur a créé la force opposée, l’égoïsme. Afin d’équilibrer l’ego, nous devons découvrir le Créateur et L’attirer.

Nous existerons alors entre l’égoïsme et le Créateur. Nous commencerons à voir le monde d’un bout à l’autre ; tout deviendra absolument clair pour nous. Et tout sera bien, équilibré et parfait.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Que faire lorsque tout m’est indifférent ?

laitman_530Question : Je ressens constamment que tout vient du Créateur et je regarde tout de manière positive. Mais parfois, je suis rempli d’une sorte de vide et d’indifférence envers toute chose. Que devrais-je faire dans cet état ?

Réponse : Dans de tels états, il est préférable d’être parmi des amis qui eux aussi cherchent et progressent. En étant à côté d’eux, vous essayez d’être influencé par leur désir ardent d’atteindre le but. En principe, le groupe doit s’assurer qu’il avance tout le temps et permettre ainsi à chacun des amis de tomber entre les mains du groupe, et de commencer immédiatement à s’élever.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019

Vers une existence optimale

laitman_530Question : Nous disons souvent que la surproduction épuise les ressources naturelles et détruit le monde. Ce dernier s’est un peu mieux porté durant la première vague de la pandémie. On entend dire que l’eau des canaux vénitiens n’a jamais été aussi propre. Il y avait là encore des dauphins qui n’avaient pas été vus depuis de nombreuses années.

Le problème de la surproduction doit être résolu de manière pratique. Bien sûr, la rééducation des gens et l’apprentissage des bases du monde intégral sont importants, mais vous devez manger ; quelqu’un doit produire de la nourriture. Que devrions-nous faire ?

Réponse : Je ne me préoccupe pas de la production des biens nécessaires à la vie (la nourriture, les vêtements, les machines qui produisent ces produits) mais seulement dans la mesure où ils sont vitaux.

La nature globale dans laquelle nous existons ne nous permettra toujours pas de produire plus que ce qui est nécessaire à notre existence normale. Nous ferons des allers-retours, essayerons de repousser les limites, et cela nous ramènera à notre existence optimale.

Nous n’avons pas besoin de bijouteries, de la bourse aux diamants et de boutiques de luxe. Tout cela disparaitra. Nous verrons comment elles vont toutes fermer. Les gens n’auront pas d’argent et n’en auront pas besoin, le monde réfléchira plutôt à comment vivre demain et à la manière de parvenir à un futur optimal et normal.

Extrait de KabTV, « La Situation Internationale Actuelle » du 18/06/2020

Purifiez-vous avec la Lumière

Laitman_524.01Question : Comment faire taire notre « moi » ? C’est nécessaire, mais comment le faire ?

Réponse : Vous n’avez rien à faire taire. Vous avez simplement besoin d’étudier, de lire beaucoup et d’être avec nous régulièrement dans les cours, d’être inclus en nous.

Vous et vos petits groupes êtes loin de nous. Alors faites tout ce que vous pouvez pour être proche de nous et de ce qui se passe ici, accrochez-vous à nous.

En février, il y aura un grand congrès en Israël et vous pourrez peut-être y assister. Mais le plus important est de participer aux cours quotidiens. Une personne a besoin de se purifier par la Lumière qui la touche durant l’étude et d’attendre l’effet. Il y aura certainement un effet, mais pas immédiatement, mais mois après mois.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 17/11/2019

Passer par la déception pour arriver au Créateur

Laitman_002Question : La découverte du Créateur a-t-elle toujours lieu par la déception et le désespoir de mes propres pouvoirs ?

Réponse : Oui. La révélation est toujours liée à la recherche, aux déceptions, à l’aspiration avec force, aux montées et aux descentes. C’est le seul moyen, car sinon vous ne pourrez rien discerner, révéler ou connaître quoi que ce soit.

Dans notre monde nous ressentons aussi de la déception : nous tombons, nous trouvons, etc. La recherche consiste toujours à identifier entre deux opposés.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019

Pourquoi surmonter la résistance ?

laitman_546.04Question : Pourquoi est-il nécessaire de surmonter la résistance pour monter et s’élever ?

Réponse : Sur quoi vous élèveriez-vous ? Quel serait le tremplin de votre ascension ? C’est l’ego qui existe en vous, contrairement aux animaux. Au-dessus de lui, vous monterez à travers les étapes spirituelles, c’est-à-dire que vous changerez la perception de notre monde en la perception du plus élevé. Cela s’appelle « gravir l’échelle ».

Le fait est qu’à ce stade, vous croyez que vous possédez le monde, que vous le contrôlez. Et à l’étape suivante, jusqu’où vous voulez vous élever, vous devez accepter qu’il n’y a qu’une seule force dans l’univers, appelez-la Créateur, la nature, tout ce que vous voulez, et elle seule contrôle le monde.

Et vous n’avez absolument aucun contrôle sur quoi que ce soit ; vous ne voulez que vous joindre, vous accrocher à ce pouvoir supérieur.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 17/05/2020

Nouvelle session d’étude de la Kabbale- 6 août 2020

Bonjour

Nous sommes heureux de vous inviter à une nouvelle session d’étude de la Kabbale qui commencera par une série de conférence sur des sujets généraux. Le cours aura lieu tous les jeudis de 19h à 20h heure de Paris.

Pour plus d’infos et inscription , cliquez sur le lien

Pour ressentir le « plus », vous devez ressentir le « moins »

115.06Question : Si tout devient absolument magnifique, comment une personne progresse-t-elle, vers où ou vers quoi peut-on se développer ? Elle s’ennuirait à mourir.

Réponse : Je comprends que lorsque tout est beau, propre et bon, c’est très ennuyeux. Il n’y a pas de saleté, d’insultes, rien de tel n’est ressenti, aucune belle chose ne se détache sur fond de quelque chose de mauvais.

Mais ne vous inquiétez pas. Je ne peux pas l’expliquer maintenant, mais vous aurez toujours la possibilité de construire le bien au-dessus du mal. Et lorsque le mal s’épuise de lui-même, tout sera rempli d’un tel bien : l’infini et l’éternité vous seront révélés.

Lorsque nous étudierons cela, vous le ressentirez. Vous avez raison sur une chose : pour pouvoir ressentir le « plus », vous devez ressentir le « moins ». Ces deux états doivent nécessairement être ensemble pour exister.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 10/05/2020

Sortir de l’impasse

laitman_214Question : Le suicide est l’étape la plus extrême du désespoir. Aujourd’hui, le nombre de suicides est en hausse constante. Pourquoi ?

Réponse : Une personne vivant dans le monde moderne est désespérée car elle ne ressent aucun sens à sa vie, elle ne voit pas de but et elle ne voit même pas la raison pour laquelle elle doit souffrir dans ce monde.

D’un autre côté, une personne est tellement développée qu’elle comprend tout ce qui se passe et tout ce qui peut arriver, et décide ainsi d’y mettre finalement un terme. A quoi bon vivre et souffrir s’il est possible de ne pas exister et de ne pas souffrir ? Cela a certainement un sens.

Bien sûr, personne ne dit que c’est la bonne décision, mais c’est certainement logique. De ce fait, si une personne découvre qu’elle peut atteindre une vie parfaite dans ce monde, dans notre monde, en sachant et en comprenant pourquoi elle vit et comment tout fonctionne et qu’il y a un but parfait et éternel devant elle qu’elle peut atteindre, il sera possible de changer les chiffres de manière significative. C’est le moyen de sortir de l’impasse.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 24/11/2019