Aimer, c’est combler l’autre

214Question : Dans notre monde, il y a une possibilité intéressante de sourire à une personne et de prétendre que je l’aime alors qu’intérieurement je peux la haïr. Par conséquent, elle ne sait même pas ce que je ressens. N’est-ce pas le cas dans la Kabbale ?

Réponse : Si nous parlons de processus purement spirituels, ils n’impliquent aucun signe externe, distrayant et dissimulant.

Question : Aimer signifie satisfaire l’autre, vivre selon ses désirs. Qu’est-ce que cela offre à une personne ? Après tout, c’est contre notre nature.

Réponse : C’est contre notre nature, mais si vous pouvez vous élever au-dessus de votre nature et rester dans cet état, alors vous vous rapprochez de l’autre. Malgré votre rejet de lui, vous le comblez. Ensuite, vous effectuez vraiment l’action de don sans réserve en vous rapprochant de l’autre de manière altruiste.

Question : Qu’est-ce que cela apporte à une personne ? Pourquoi devrait-elle agir ainsi ? D’ailleurs, vous dites que la nature nous pousse à le faire.

Réponse : Sinon, nous ne pourrons pas nous rapprocher des autres. Je dois toujours dépasser mon rejet, ma haine ou quelque chose de désagréable qui me vient d’une autre personne et me rapprocher d’elle.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 23/10/2020

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: