21e siècle: regarder la racine du problème

200.01Question: Le livre « 21 Leçons pour le 21st siècle » de Youval Noah Harari parle des défis auxquels l’humanité devra faire face dans les années à venir.

Il y décrit un chômage de masse, des défis technologiques, politiques et environnementaux, des armes nucléaires, un changement de valeurs, une ère d’incrédulité ou une époque de post-vérité, des guerres de masse, un changement d’éducation et une désorientation constante dans le futur. L’auteur estime que les anciennes croyances, sur lesquelles le monde se basait jusqu’à récemment, se sont déjà effondrées, mais rien n’est encore venu pour les remplacer. Nous ne savons pas où aller, quoi faire, quelles compétences acquérir. Où cela peut-il mener?

Réponse: Je ne considère pas ces défis comme une menace directe pour l’humanité car elle fait face à un objectif commun plus sérieux: s’élever au-dessus de sa nature qui nous détruit constamment. Au XXe siècle, nous avons traversé toutes sortes de révolutions techniques et technologiques et deux guerres mondiales, mais cela ne nous a pas sauvés. Nous avons atteint l’informatisation et des percées technologiques, mais même cela ne nous ai pas favorable. Nous voyons que notre égoïsme tue simplement l’humanité, élève de nouvelles élites, et elles, comme une hydre, dévorent tout autour.

Par conséquent, nous devons nous pencher sur la racine du problème. Nous pouvons changer mille fois les technologies sociales, politiques, quoi qu’il arrive, mais après un certain espoir d’une sorte de «panacée», nous nous retrouvons à nouveau perdants car notre égoïsme, comme un «serpent», conquiert tout et nous ne laisse rien…

Par conséquent, toutes les technologies et les progrès dans n’importe quel domaine nous conduiront toujours à la déception dans notre développement. Il semblait que nous pouvions rendre l’humanité heureuse, digne des fruits de notre développement, mais nous voyons qu’au contraire, elle se sent toujours plus profonde, affamée, injustement démantelée en pays, nations et classes. Du coup, on se retrouve à nouveau face à une grande désillusion. Par conséquent, nous devons prendre notre objectif principal, la nature égoïste de l’homme, et voir comment nous pouvons le corriger. Sans cela, tous les principes ou causes de nos malheurs ne mèneront à rien. Nous devons regarder exactement à la racine.

D’une conversation relative à “Les défis du 21ème siècle. Introduction” 24/4/19

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: