La deuxième plaie d’Egypte: les grenouilles

527.03Commentaire: La deuxième plaie d’Egypte est les grenouilles. Comme il a été promis à Pharaon: «Ils monteront et entreront dans ta maison, dans ta chambre et sur ton lit».

Ma réponse: Il s’agit de qualités spirituelles. Autrement dit, quelles que soient les qualités spirituelles que je veux utiliser, je vois mon égoïsme partout, ce qui m’empêche de faire quoi que ce soit. Par conséquent, je n’ai pas de vie spirituelle, que j’avais auparavant à un certain niveau.

Question: Cela signifie-t-il que tout ce que je fais, je le fais pour moi-même, à la fois dans ma famille, dans la rue, et même lorsque je me tourne vers le Créateur, c’est toujours pour qu’Il m’aide. Est-ce que c’est comme ça que ça se sent?

Réponse: Non, ce n’était pas comme ça pour eux. Après tout, ce sont les fils d’Israël, qui, au milieu de leur égoïsme, aspirent au don mutuel, à la connexion. L’Égypte, Pharaon, est leur égoïsme commun. Et, pendant qu’ils y vivent, ils essaient d’une manière ou d’une autre d’être reliés entre eux par les bonnes actions qu’Abraham leur a enseignées.

Question: Alors, parlons-nous de personnes qui essaient déjà de se connecter d’une manière ou d’une autre? Ce ne sont pas que les gens?

Réponse: Non. C’est pourquoi on dit qu’ils descendent en Égypte, où ils se développent progressivement et découvrent soudain que les sept années de satiété les amènent à un état où, tant qu’ils sont dans l’égoïsme, ils ne peuvent pas être rassasiés.

Autrement dit, ils ne peuvent acquérir aucune qualité spirituelle et ressentir une vie spirituelle, même minimale, bien qu’ils aient une excellente vie physique. À cet égard, l’Égypte est simplement un paradis matériel, mais pas spirituel.

Des «États spirituels» de KabTV 30/01/20

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed