La cinquième plaie d’Egypte: La mort des troupeaux

228Question: La cinquième plaie d’Egypte est la mort des troupeaux. De quel type de bétail s’agit-il si nous parlons de l’état intérieur d’une personne?

Réponse: Il s’agit de différents niveaux de désir. L’élevage représente nos désirs animaux. Cette plaie est ressentie comme une manifestation de mon égoïsme, que je ne connaissais pas auparavant et comme une prise de conscience que je ne peux en aucun cas l’utiliser.

Il y a dix désirs chez l’homme qui vont de Malkhout à Kéter, les dix Sefirot, dans lesquels les fondements égoïstes de ces désirs se manifestent. Lorsqu’une personne se rend compte qu’elle ne peut pas utiliser ces propriétés pour donner sans réserve, elle comprend qu’elle ne pourra pas ressentir la vie spirituelle en elles.

Question: Pouvons-nous dire que toutes les plaies vont des désirs extérieurs aux plus intérieurs? Par exemple, la sixième plaie, ce sont les furoncles et les pustules qui apparaissent sur le corps de l’homme et non sur le bétail.

Réponse: Oui. Les désirs se manifestent de l’extérieur, hors d’une personne, vers ceux qui le touchent le plus.
Ces désirs d’un homme par rapport à lui-même, au Créateur, aux autres, lui montrent tout d’abord qu’ils ne peuvent pas être utilisés. Sous quelque forme que ce soit, chacun d’eux démontre qu’il ne peut pas être utilisé en vue de donner sans réserve, et par conséquent, s’ils se manifestent chez une personne, elle ne pourra pas quitter l’Égypte avec eux et entrer dans le monde spirituel.

Tiré des « Etats spirituels » du 30/1/2020

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed