Souffrir pour la lumière

294.3Question: Baal HaSoulam dit que le moment le plus heureux de la vie d’une personne est celui où elle désespère. Comment une personne peut-elle se sentir heureuse dans cet état?

Réponse: Elle ne l’est pas, mais son désespoir s’adoucira.

Beaucoup de gens dans notre monde se réjouissent d’une sorte de souffrance; ils l’apprécient. C’est une souffrance absolument égoïste. Une personne aime souffrir, se respecte parce qu’elle souffre. Ce n’est absolument pas du tout ce dont parle la Kabbale.

Dans le travail spirituel, c’est l’effort pour le supérieur, pour se changer soi-même, et comprendre qu’il est impossible d’y parvenir. Et puis une personne a la possibilité de s’accrocher à la force supérieure.

Question: En étudiant le livre du Zohar, nous éloignons-nous de la souffrance et choisissons-nous un chemin plus direct?

Réponse: Nous passons à un autre type de souffrance: nous manquons de spiritualité. Nous souffrons parce que nous voulons la perfection, la lumière.

Extrait de «la force du livre du Zohar» de KabTV # 8

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed