Le décompte de l’Omer

032.01Jour après jour, nous étudions et clarifions le chemin que nous devons parcourir depuis l’exode d’Égypte jusqu’à la réparation finale, c’est-à-dire la révélation de tout le programme de développement.

Lorsque nous parviendrons à nous élever au-dessus de notre désir égoïste appelé Pharaon et à cesser de dépendre de lui, en restreignant notre égoïsme, cela signifiera que nous quittons l’Égypte, recevoir  pour nous-mêmes, et entrerons dans un nouvel état spirituel.

Le monde spirituel, qui nous est absolument inconnu, s’ouvrira devant nous, alors comment pouvons-nous comprendre où nous en sommes?  Par conséquent, l’exode d’Égypte est suivi d’une période appelée le décompte de l’Omer – lorsque nous comptons les désirs révélés en nous dans notre relation avec le groupe et les relions en une gerbe (Omer) comme des épis de blé.

Nous collectons les désirs qui se révèlent en nous et les attachons à cette gerbe.  Leur correction réside précisément dans le fait que nous les regroupons.  Lorsque tous les désirs du groupe sont rassemblés en un seul, cette structure devient prête à recevoir la lumière supérieure.  Cela signifie que nous avons été récompensés du don de la Torah et sommes arrivés à l’étape suivante appelée Chavouot (fin du décompte de sept semaines).

La lumière supérieure apparait dans notre connexion parce que nous sommes devenus comme la lumière: le Créateur apparait aux êtres créés dans l’état appelé «debout devant le mont Sinaï».

Chacun de la dizaine se connecte à elle, puis des dizaines se connectent en un seul tout, et deviennent comme la lumière, et la lumière nous apparait.  C’est la condition pour recevoir la Torah, recevoir la lumière supérieure.

Tout le travail consiste à changer notre intention afin de ne plus penser à nous-mêmes, à notre propre intérêt, mais de penser au Créateur, à Son intérêt.  Et nous ne pouvons le faire qu’à la condition d’être connectés, car le Créateur se révèle que dans notre connexion.  Si nous voulons vraiment Lui donner du contentement, nous devons nous unir à nos amis et permettre ainsi au Créateur de se révéler en nous.

Tout le plaisir du Créateur est d’apparaitre aux êtres créés et de ressentir comment ils aiment sa révélation.  C’est comme une mère dont tout le bonheur est de voir ses enfants en bonne santé et heureux.

La seule façon d’apporter le contentement au Créateur est de lui donner l’opportunité de nous combler et de nous faire plaisir.  C’est ainsi que nous devenons identiques : je fais plaisir au Créateur en ayant du plaisir en Lui.

Cours quotidien de Kabbale du 13/4/2021 : le décompte de l’Omer

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: