Entre Esaü et Ismaël

283.02«Du haut de Snir et Hermon se trouve le mont Sinaï, duquel ils se sont approchés et se sont rassemblés à son pied, comme il est écrit:« Et ils se tenaient au pied de la montagne. »  «De la tanière des lions» sont les fils de Séir, que le Créateur a invité à recevoir la Torah mais ils n’ont pas souhaité la recevoir.  «Des montagnes des léopards» sont les fils d’Ismaël, comme il est écrit: «Le Seigneur est venu du Sinaï et est monté de Séir en eux;  Il a brillé du mont Pharan, et Il est venu des dix mille saints », et Pharan sont les fils d’Ismaël.

Qu’est-ce que «Et Il est venu des dix mille saints»?  Lorsque le Créateur a voulu donner la Torah à Israël, les camps des anges supérieurs sont venus et ont dit: « O Seigneur, notre Seigneur, combien glorieux est ton nom sur toute la terre, dont la majesté est répétée au-dessus des cieux. »  Ils ont demandé que la Torah leur soit donnée et non à Israël.  (Le livre du Zohar)

Les forces appelées «Ésaü» ou «Séir» se voient offrir la Torah – la correction.  Mais elles ne veulent pas se corriger chez une personne parce qu’elles sont absolument égoïstes et ne peuvent pas imaginer comment elles peuvent se remplir sans être égoïstes: «Alors pourquoi est-ce que je vis?  Tout mon désir est de vivre heureux et bien. »

Et elles ont tout à fait raison, car elles ne ressentent aucune opportunité en elles-mêmes d’exister sous la forme que leur offre la Torah – de s’élever au-dessus d’elles-mêmes.  Une personne ressent cela en elle-même, dans ses propriétés: «Qu’est-ce que je fais?  Je perds tout. »

L’état suivant est «Ismaël» du mot «Ishma El», «Dieu entend ».  Que dit Ismaël?  «Je ne peux pas non plus accepter la Torah comme moyen de correction.  Après tout, il propose de m’utiliser au-dessus de mon désir de plaisir.  Je n’en suis en aucun cas capable.

Il s’avère qu’au-dessus de ces deux propriétés fondamentales de l’homme, nous ne sommes en aucun cas capables de nous élever vers la propriété spirituelle dans laquelle se trouve la force supérieure, le Créateur.  Comment pouvons-nous encore faire face à ce problème pour élever une personne au niveau du Créateur?

Pour cela, le Créateur manifeste la troisième propriété de ces deux propriétés.  Elle surgit progressivement de l’intérieur d’une personne et est appelée «Israël», droit à Dieu.  Cette propriété, qui se manifeste entre les forces d’Esaü (Séir) et d’Ismaël, peut s’élever au-dessus d’elles avec l’aide de la force supérieure et devenir comme le Créateur.

Israël n’est pas la propriété de la droite (Ismaël) ni de la gauche (Seir), mais la médiane  entre eux.  Quand il monte et se connecte au Créateur, alors il commence à tirer et à élever les forces e droite et de gauche hors de leur état.

Extrait de «La force du livre du Zohar» de KabTV # 9

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: