De la compréhension discrète à l’analogue

281.02Question : Peut-on dire que la conscience individuelle fonctionne à un niveau discret ? Est-ce plus ou moins notre monde ?

Réponse : En me changeant à un niveau discret, je reçois des portions d’informations discrètes supplémentaires dans cette mesure. En conséquence, ces portions d’informations me donnent la sensation d’un champ, non pas discret, mais analogue. Le niveau discret est comme les étapes de la compréhension, et la compréhension elle-même est analogue lorsque je ressens ce champ par des cercles de plus en plus grands.

Par conséquent, si nous parlons d’une personne, alors elle entre dans ce champ étape par étape, et si nous parlons de la structure même du champ (si tant est qu’il soit possible de parler de ce qui existe en dehors de nous), alors ce n’est pas discret, mais analogue.

Question : C’est-à-dire que mes capacités sont discrètes. Du fait que ce champ pour ainsi dire entre en moi, alors en fusionnant avec lui, je le ressens comme analogue. Est-ce qu’il s’avère que la Lumière et le Kli (le récipient de l’âme) sont déjà ensemble ?

Réponse : Oui, car vous ouvrez ce champ selon la mesure de votre similitude avec lui. Par conséquent, il n’y a pas de barrières entre vous et lui.

Extrait de « Rencontres avec la Kabbale » sur KabTV, le 29/03/2019

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed