Réaliser que le développement égoïste est arrivé à sa fin

619La Kabbale dit que toutes les crises que nous ressentons sont nécessaires précisément pour que nous réalisions la méchanceté et la fin de notre développement égoïste. Dans notre communication, il nous manque une deuxième force, positive. On ne peut pas vivre uniquement d’une seule de ces forces. Notre monde est tout simplement dépourvu d’influences positives. Tout ne bouge que dans l’intérêt et le plaisir de chaque individu.

Tout cela devrait conduire à une réévaluation de notre paradigme. Nous devons nous atteler très sérieusement à faire intervenir des forces positives dans la gestion de notre monde, y compris les familles en voie de désintégration, les pays en voie de désintégration, l’humanité tout entière, et exister entre les deux forces, comme toute la nature.

L’existence de toute la nature est basée sur deux forces : le plus, et le moins. D’une part, dans nos relations, chacun tire la couette vers. C’est le problème de l’humanité.

D’autre part, c’est notre développement pour que nous arrivions consciemment à la nécessité de parfaire notre nature par une force positive et à l’interaction correcte des deux forces.

Extrait de « les capacités du Management » de KabTV

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed