Nimrod est une propriété de l’égoïsme

202.0Pendant le règne du roi Nimrod (du mot « Méréde« , rébellion) à Babylone, plusieurs vecteurs du développement humain sont apparus simultanément.

D’une part, Nimrod ressemble à un souverain dur, perfide et oppresseur. D’autre part, les gens sont devenus plus agressifs, plus exigeants et plus égoïstes entre eux.

En outre, Térah, le père d’Abraham, a commencé la pratique des dieux multiples. Il a sculpté toutes sortes de figurines et a dit aux Babyloniens que chacune d’entre elles représentait une sorte de divinité qu’il fallait prier, vénérer et craindre.

D’un point de vue spirituel, il s’agit de forces inconnues dans une personne qu’elle veut en quelque sorte satisfaire, comprendre et affronter. C’est le culte des divinités.

Il est dit que Nimrod était un puissant chasseur devant le Seigneur. Cela signifie qu’il voulait tirer les gens de leur état animal primitif et les élever plus haut, réveille leur égoïsme, leur compétition et leur soif de gains de toutes sortes.

Question : Contre qui Nimrod s’est-il rebellé ?

Réponse : En principe, il n’y avait personne contre qui il pouvait se rebeller, sauf contre la nature elle-même, qui prend soin des gens. Il ne voulait pas de cela. Il voulait que ses sujets soient égoïstes, compétitifs, aillent de l’avant, et fassent avancer son royaume.

Commentaire : En général, il s’agit d’une propriété positive. Après tout, nous voulons que nos enfants soient compétitifs et se développent ainsi.

Ma réponse : Les compétitions peuvent aussi avoir un caractère différent. Une personne peut être en compétition pour ne pas être égoïste et ne pas conquérir tout et tout le monde.

« Nimrod » dans une personne est une propriété négative qui jusqu’à aujourd’hui se développe dans l’humanité à très grande vitesse.

Extrait des « états spirituels » de KabTV 11/6/21

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed