Un Juif est un état de l’âme

281.02Question : La traduction de la Torah en grec par soixante-dix sages a-t-elle apporté quelque chose au monde ? Après tout, beaucoup étaient contre.

Réponse : Il était impossible de l’éviter car de nombreux juifs, tout d’abord, ont cessé de parler hébreu. Ensuite, la baisse progressive du niveau du peuple a également joué son rôle.

Bien sûr, il n’y avait rien de positif là-dedans. Mais pour élargir les frontières de la vraie religion, c’est-à-dire le vrai lien avec le Créateur, il fallait l’approfondir et l’étendre à tous les peuples du monde, et ne pas rester comme la religion juive d’aujourd’hui, qui est une idéologie très étroite, fermée, qui ne se laisse pas approcher. Elle ne peut pas exister longtemps de cette manière. S’il ne devait pas avoir la correction de l’âme humaine, nous aurions vu tout le judaïsme disparaître en l’espace d’un ou deux siècles. Après tout, tous les Juifs occidentaux sont pratiquement assimilés dans les pays dans lesquels ils vivent. Parmi les Juifs américains, français et russes, il y a un nombre énorme de mariages mixtes.

Il n’est donc guère nécessaire de travailler à la pureté du sang ici. C’est pourquoi le Créateur nous oblige involontairement à accepter comme juif une personne à l’esprit corrigé qui aspire à l’atteinte spirituelle du monde et non pas quelqu’un qui accomplit quelques actions terrestres et croit que c’est là tout le judaïsme.

Un Juif est un état de l’âme. Si les désirs d’une personne sont orientés vers le don et l’amour des autres et, à travers eux, vers le Créateur, vers la découverte du Créateur, et que c’est le but le plus important pour elle, alors une telle personne est appelée Yehoudi du mot « Yehoud » – unité, s’unir au Créateur.

Extrait de l’émission « les états spirituels » de KabTV 21/1/21

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: