Le serpent est une aide pour atteindre le grand objectif

246Il n’y a rien de mauvais dans le monde. Sans la morsure du serpent, c’est-à-dire sans notre égoïsme, qui a soudainement fait surface et commencé à se manifester, nous n’avancerions pas, nous resterions simplement des animaux dans notre monde et nous ne pourrions jamais nous en échapper.

Nous n’aurions ni désir ni opportunité. C’est pourquoi il est dit : « Car Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des anges, connaissant le bien et le mal. »

En d’autres termes, le serpent fait clairement son travail et il est dévoué au Créateur en tout. Il est dit que les yeux d’Adam et Eve se sont ouverts par le serpent. « Vos yeux s’ouvriront », ils ont vu qu’ils étaient nus, que pratiquement ils n’avaient rien d’autre qu’un but élevé. Et bien qu’il soit lointain, il est beau.

C’est pourquoi ils ont besoin de se vêtir, c’est-à-dire d’acquérir de nouvelles propriétés (les propriétés du don sans réserve et de l’amour de leur prochain). Cela s’appelle « s’habiller » soi-même, habiller son égoïsme. C’est-à-dire que l’égoïsme est à l’intérieur, et ils le corrigent. En utilisant des vêtements, ils le rendent semblable au Créateur et s’élèvent, comme le serpent l’a prédit : « … et vous serez comme des anges, connaissant le bien et le mal. »

Ainsi, avec l’aide du serpent, ils ont découvert le grand but auquel ils doivent arriver.

Extrait de « La force du Livre du Zohar » n°16 sur KabTV

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed